Olivier Primeau aimerait bien être propriétaire de l’Impact de Montréal

Olivier Primeau a réussi. Il n’a même pas encore 35 ans et il est un visage de réussite et de prospérité pour plusieurs jeunes de la nouvelle génération.

Il est le propriétaire du Beachclub de Pointe-Calumet, un incontournable pour plusieurs jeunes adultes.

Il est aussi derrière les projets Oasis Montréal, Escapade Music Festival et Festival Métro Métro… et il a sa propre boisson alcoolisée nommée Beach Day Every Day, un slogan qu’il a popularisé à travers son Beachclub et ses apparitions à la télé.

Mais en sport, sa feuille de route est loin d’être remplie d’autant de réussites.

Primeau veut une équipe sportive
Le 31 décembre dernier, Primeau a indiqué que selon ses sources, Price était blessé au genou et qu’il allait probablement rater le reste de la saison… se permettant même de se moquer des haters qui auront tort.

(Crédit: Facebook)

Malheureusement pour Primeau – mais heureusement pour Price et les partisans du Canadien -, Price a défendu le filet des Habs le 3 janvier… et il a terminé la saison en santé.

En mars dernier, Primeau a répondu à l’une de nos publications sur Twitter en mentionnant qu’il était intéressé à acheter les Alouettes…

Olivier Primeau s’est entretenu avec Kevin Raphaël récemment et cet entretien sera diffusé ce soir sur les ondes de TVA Sports.

Dans un petit teaser publié ce matin sur la toile, Olivier Primeau confirme qu’il a déjà voulu acheter les Alouettes (il faisait partie d’un groupe) et qu’il aimerait bien mettre la main sur 5 ou 10 % de l’Impact… sachant très bien toutefois que Joey Saputo n’a pas besoin de son argent.

Primeau dit le tout avec un certain humour, mais tout indique qu’il est (relativement) sérieux. Il aimerait avoir une équipe sportive et il ne s’en cache pas.

Sincèrement, je ne crois pas que Primeau, aussi prolifique soit-il dans l’événementiel et le nightlife, serait un bon propriétaire (même très minoritaire) pour l’Impact ou les Alouettes. Encore moins pour le Canadien…

Chacun ses qualités et chacun ses forces…

Et celles d’Olivier Primeau, elles correspondent bien à la plage et aux stages, mais moins aux terrains de sport.

S’il souhaite tant que ça avoir une équipe sportive, je lui suggère de commencer par le hockey junior ou celui de la Ligue Nord-Américaine, par exemple. #SeFaireLesDents

Plusieurs propriétaires se cherchent des investisseurs/partenaires à ce niveau-là.

En rafale

– À ne pas manquer ce soir.

– Pas moins de 223 contrats AHL sont déjà signés en vue de la prochaine campagne. Ça, c’est sans compter tous les joueurs sous contrat LNH (un ou deux volets) qui se retrouveront dans la Ligue Américaine.

– Il y a Neymar au PSG… et il y a Gareth Bale à Madrid!

– On peut le comprendre.

PLUS DE NOUVELLES