Michael McNiven ne gagne plus dans la ECHL

Puisque le Canadien n’a pas de club-école dans la ECHL (allo Trois-Rivières!), ses espoirs ne parvenant pas à se faire une place à Laval n’ont pas d’endroit tout désigné où aller jouer.

Ils sont alors prêtés à une équipe de la ECHL qui a de la place et qui souhaite travailler avec eux.

Michael McNiven connaît une saison difficile et il ne s’en cache pas. Il n’a que 22 ans, possède un contrat à deux volets (LNH/AHL) et il évolue dans la ECHL présentement.

Pire encore! Il a porté les couleurs de trois équipes cette saison. Quatre matchs avec le Thunder d’Adirondack, 10 autres avec les IceMen de Jacksonville et maintenant six avec les Admirals de Norfolk. On est loin d’un scénario optimal pour le développement du jeune gardien…

Il a même dû s’entraîner quelque temps avec le Rocket, car on ne lui trouvait pas d’équipe chez le CH.

Pourquoi se promène-t-il autant que ça? Ça n’a rien à avoir avec ses performances! Loin de là! McNiven a montré de superbes chiffres avec ses deux premières équipes. Mais puisqu’il jouait pour des équipes affiliées à des organisations de la LNH, elles préféraient faire jouer les jeunes de l’organisation. Et c’est normal!

McNiven porte maintenant les couleurs de la pire équipe de toute la ECHL.

Il a maintenu un pourcentage d’efficacité de .930 lors de ses trois dernières sorties… et il n’a pas remporté un seul de ces trois matchs-là! Son équipe n’a marqué que trois buts…

Depuis qu’il est à Norfolk, il a l’avantage de jouer… de recevoir des rondelles!

Mais il n’a remporté qu’un seul des six matchs qu’il a disputés, accordant 20 buts.

Ses chiffres ne sont peut-être pas aussi bons qu’à Jacksonville ou Adirondack, mais au moins, il joue!

(Crédit: HockeyDB)

McNiven sera admissible à l’autonomie avec restriction cet été et il n’aura pas droit au ballottage. Acceptera-t-il l’offre qualificative du Canadien (si offre il y a)? Il n’aura pas vraiment le choix.

Espérons pour lui que Marc Bergevin aura un meilleur plan avec ses gardiens. Si Primeau ou Lindgren se retrouve à Montréal, McNiven se joindra au Rocket… mais si un gardien vétéran est encore appelé à venir (mal) seconder Carey Price à Montréal, rien ne changera.

Rappelons que Keith Kinkaid obtient des départs à Laval présentement, lui… même s’il ne fait pas vraiment gagner le Rocket.

En rafale

– La parité et le facteur chance rendent la décision de certaines équipes difficile à l’approche du deadline.

– Est-ce que les Jets devraient vendre au lieu d’acheter?

https://twitter.com/RDSca/status/1222913350914449408

– David Backes n’aura pas à prendre la route de Providence.

– Du grand Patrick Roy!

– Un lien aurait été établi.

PLUS DE NOUVELLES