Marc Bergevin pourrait bien avoir vécu sa dernière entre-saison à Montréal

La saison 2020-21 pourrait bien être la dernière de Marc Bergevin à titre de DG du Canadien de Montréal et ce, même si ce fût probablement sa meilleure en carrière.

Peut-être que l’actuel DG du Canadien n’aura plus jamais l’occasion d’encourager son équipe devant un Centre Bell rempli à pleine capacité?

Pourquoi?

C’est simple. Geoff Molson, qui perd beaucoup d’argent présentement, a rappelé à La Presse que les attentes allaient être plus élevées la saison prochaine. Marc Bergevin s’est privé depuis deux – trois ans pour arriver là où il est aujourd’hui. Il doit gagner.

Rater les séries ne sera pas une option en 2021. Aligner les séries de huit défaites non plus.

Participer au tournoi éliminatoire sera un must. Une opinion d’ailleurs partagée par le coach lui-même aussi…

Marc Bergevin a dépensé jusqu’au plafond cette année et ce, même si son patron voit moins d’argent que jamais rentrer dans les coffres de son entreprise. Le timing hockey était là, mais le timing business en lien avec la COVID-19 est mauvais. Mais bon, pas le choix! Fallait suivre le plan!

Bref, si jamais le CH devait rater les séries ou être éliminé sans même remporter un seul match éliminatoire, il y a de bonnes chances que Marc Bergevin et Claude Julien en paient le prix. Je ne crois pas que ça se produira, mais bon…

Leur contrat viendra à échéance après la saison 2021-22 et généralement, un DG et un coach n’entament jamais une saison avec moins d’un an à leur contrat. Surtout pas lorsqu’il est question d’équipes riches et prestigieuses comme le Canadien. Or, Geoff Molson devra prendre une décision à long terme après la saison possiblement écourtée qu’on a devant nous.

À l’inverse, si le CH connaît énormément de succès et que l’équipe remporte la Coupe Stanley, Marc Bergevin voudra possiblement tirer sur la plogue selon une excellente source. Il a déjà confié publiquement qu’être DG à Montréal était éprouvant et qu’il allait peut-être devoir se retirer plus tôt que prévu. Ça fait déjà près de neuf ans qu’il est en poste. Il se serait payé toute une ride pour sa dernière campagne à Montréal et il quitterait au sommet, ce que bien peu de gens parviennent à faire.

Bref, la saison 2020-21 sera peut-être la dernière de Marc Bergevin. Il risque de soit partir par lui-même la tête haute, soit se voir montrer la porte de sortie par son patron.

Toujours selon ma source, seule une excellente saison et un bon parcours éliminatoire – mais pas de Coupe – pourrait peut-être amener Marc Bergevin à accepter une prolongation de contrat selon des gens près de la situation.

Marc Bergevin a misé gros au cours des dernières semaines. Il a offert de gros contrats à certains joueurs pour avoir la meilleure équipe possible en 2020-21. Sera-t-il encore là pour voir ces contrats vieillir?

Geoff Molson a confié à La Presse hier qu’il avait encore confiance en Marc Bergevin, avec qui il parle encore cinq ou six fois par jour. Sincèrement, on peut le comprendre. Le DG du CH a fait un boulot extraordinaire au cours des dernières années. Je ne crois pas que plusieurs candidats auraient fait mieux que lui, en toute sincérité. En fait, je me demande si un seul DG potentiel aurait pu faire mieux que Marc Bergevin.

La grande question maintenant : qui pourrait remplacer Bergevin si celui-ci en vient à quitter le bateau? Selon ma source, il y aurait d’excellentes raisons de croire que le nom de Martin Lapointe serait au sommet de la liste.

Lapointe est présentement directeur du personnel des joueurs. Il est avec l’organisation du Canadien depuis l’arrivée de Marc Bergevin.

Reste que j’ai (vraiment) confiance en cette édition 2021. J’ai comme l’impression qu’on va avoir du gros fun à regarder cette équipe-là. Is It October February Yet?

En rafale

– Les Red Sox de Boston en bourse?

– Jesse Puljujarvi est un joueur transformé selon son entraîneur-chef. [HabsEtLNH]

– Changement de nom pour l’aréna de l’Avalanche.

– Les joueurs et le staff des Voltigeurs se placent en isolement. Il risque malheureusement d’y avoir d’autres cas positifs dans l’équipe.

– Conséquences collatérales…

– Quel speech inspirant!

PLUS DE NOUVELLES