Les Sénateurs devraient-ils sauter sur Erik Karlsson?

Évidemment, nous sommes basés à Montréal. Nous avons donc parlé en long et en large de l’arrivée potentielle d’Erik Karlsson avec le Tricolore, cet été. Par contre, parmi toutes les informations qui ont émergé, il ne faut pas oublier ceci : c’est à Ottawa que la famille du Suédois aimerait retourner. Une ville située à 2 heures de route de la capitale canadienne serait considérée et il espère recevoir une bonne offre de la part du Canadien, mais ça ne semble pas être sa priorité.

Il y a nécessairement un sentiment d’appartenance envers les Sénateurs, avec qui il a porté le «C». Si les informations qui circulent sont vraies, il s’agit d’un point tournant dans ce dossier.

Pierre Dorion devrait sauter sur l’occasion et offrir à Karlsson ce qu’il veut. Pourquoi? C’est très simple : on attendra peut-être une autre décennie avant de voir un agent libre de cette envergure avoir un intérêt considérable envers Ottawa.  Le #65 était la face de la franchise, le favori de la foule et le vendeur de chandails par excellence. D’un point de vue marketing, les Sénateurs ont perdu beaucoup de pouvoir. Le Canadian Tire Center a perdu, en l’espace d’une saison, en moyenne 1300 partisans par match.

Sur une saison complète, on parle de 53 000 spectateurs en moins. On ne connaît pas le montant exact du déficit, mais si on tient pour acquis que le billet moyen coûte environ 66$, on peut estimer des pertes de 3.5 millions de dollars (CAD).

Du côté du plan de l’équipe, il serait toutefois logique de s’abstenir et de laisser les jeunes joueurs se développer ensemble. Il faut par contre se poser la question suivante : a-t-on suffisamment rempli la banque d’espoirs pour pouvoir se permettre de raccourcir la reconstruction?

Si la réponse est oui, il ne devrait pas y avoir d’hésitation.

Ceci dit, il y en aura. Je ne sais pas si ç’a été mentionné dans les médias auparavant, mais j’ai entendu au début de l’année que les Sénateurs n’avaient pas offerts plus de 9,5 millions de dollars à Karlsson. Il y a eu beaucoup de problèmes au niveeau des négociations, à Ottawa, alors que le propriétaire est très économe.

Même si nous analysons qu’il s’agirait d’une bonne idée de rapatrier Karlsson, ne vous y attendez pas pour autant. Jusqu’à preuve du contraire, les Sénateurs continueront dans la voie de la longue reconstruction, surtout que Darren Dreger a récemment mentionné que les chances de le voir revenir à Ottawa sont presque nulles.

En rafale

– Il est dans le trouble.

– C’est certain !

– Incroyable quand même !

 

 

PLUS DE NOUVELLES