Les Rangers veulent la tête de George Parros

Les Rangers de New York en ont assez. On ne peut pas vraiment les blâmer, considérant que Tom Wilson s’est attaqué à deux de leurs joueurs hier soir, dont leur joueur vedette Artemi Panarin. Sa saison est d’ailleurs terminée. On ne parle pas ici de mise en échec ou d’un incident qui arrive dans le feu de l’action. Le jeu était arrêté. Tom Wilson savait que Panarin était vulnérable, puisqu’il avait perdu son casque, et il en a profité.

La réaction de la LNH?

5000$ d’amende.

C’est tout.

Questionné sur le sujet, l’attaquant Ryan Strome et l’entraîneur-chef David Quinn en avaient long à dire sur le sujet, et je les comprends.

On pouvait déjà sentir la frustration dans le camp des Rangers. Tom Wilson n’en est pas à sa première offense, et il semble littéralement vouloir blesser Panarin sur la séquence. Comment expliquer qu’il s’en tire sans suspension? Et bien pour les Rangers, c’est inexplicable. L’équipe s’est donc servie de son compte Twitter pour passer son message.


On réclame la tête de George Parros, tout simplement. On déclare que la situation ne fait aucun sens, que Wilson aurait dû être suspendu indéfiniment et que Parros n’est pas apte à demeurer en poste en tant que chef du comité de discipline.

Encore une fois, je les comprends.

Mais est-ce que le problème est George Parros ou est-ce plutôt le livre des règlements?

Si aucun règlement n’est en place pour permettre à Parros de suspendre Wilson, est-ce que le remplacer changera véritablement quelque chose? Le comité de discipline n’a pas tous les pouvoirs, il doit être en mesure de justifier chaque suspension qu’il donne en fonction des règlements en place. Si les règlements ne sont pas appropriés, le comité a les mains liées, ce qui est peut-être le cas ici.

Il n’en demeure pas moins que Gary Bettman se retrouve avec un énorme problème, et il est très possible qu’un simple changement apporté au livre des règlements soit insuffisant. Il est intéressant de voir de quelle façon sera gérée cette situation, qui se complexifie d’heure en heure. Il est aussi important de rappeler que les dirigeants et les équipes peuvent recevoir des amendes beaucoup plus salées que les joueurs, comme ce fut le cas pour Doug Wilson des Sharks en 2013, qui avait été mis à l’amende pour 100 000$ suite à des commentaires sur une suspension.

En rafale

– Kirby Dach ratera la partie de ce soir.

– Le premier choix au total est connu

– Seattle devra payer les bonis de signature.

– Les Rangers seront probablement pénalisés plus que Tom Wilson…

– Beauvillier connaît une belle séquence.

PLUS DE NOUVELLES