Les Oilers auraient l’oeil sur Brandon Saad

Les Oilers d’Edmonton, c’est l’équipe de Connor McDavid et Leon Draisaitl, ça ne fait aucun doute. Les deux attaquants valent, à eux seuls, le déplacement pour assister aux matchs, eux qui sont spectaculaires dès que les lames de leurs patins sont sur la patinoire.

Le problème, c’est qu’outre eux, la profondeur de leur attaque n’est pas très grande. Outre Ryan Nugent-Hopkins et James Neal, on ne peut pas qualifier l’offensive d’Edmonton de terrifiante.

(Source : DailyFaceOff.com)

Ken Holland, le DG de l’équipe, est bien au fait de cette réalité et il est déjà à l’affût pour améliorer son équipe, qui a ralenti après un début de saison très positif. C’est sûrement pourquoi le jeune Kailer Yamamoto a été rappelé, plus tôt aujourd’hui.

Yamamoto est très créatif et possède un superbe talent pour animer une offensive. Il pourrait très bien aider l’entraineur Dave Tippett à diversifier ses trios et avoir une meilleure force de frappe.

Cela dit, même si des solutions sont testées avec ce qu’il y a à l’interne, une transaction peut toujours être complétée. Kurt Leavins avance que le DG des Oilers a Brandon Saad sur son radar (tout comme Joe Sakic).

Il est vrai que de greffer Saad aux Oilers pourrait être une bonne idée. Après tout, il demeure un très bon ailier capable de bien jouer sur toute la surface glacée et il rendrait de précieux services à la formation albertaine. Son inconstance à l’attaque serait fort probablement moindre en évoluant aux côtés de McDavid ou Draisaitl.

Que recherchent les Blackhawks en retour? Ce serait un espoir en défensive qui serait privilégié.

Ça sent de plus en plus la reconstruction ou le reset à Chicago!

C’est certain que Stan Bowman serait très heureux de mettre le grappin sur Philip Broberg ou Evan Bouchard, les deux meilleurs prospects des Oilers. Mais on peut douter que Ken Holland n’est pas chaud à l’idée de se départir d’eux, surtout que Saad peut tester son autonomie en 2021.

À moins que ce soit Ethan Bear qui soit sacrifié, lui quitte démarque en jouant avec Darnell Nurse ou Oscar Klefbom?

Peu importe, il ne faut toutefois pas se leurrer : pour aller de l’avant un pacte du genre, les Oilers devront donner un joueur avec un gros salaire pour accueillir Saad et son cap hit de 6 millions $. En ce moment, ils n’ont que 950 000$ libres sous le plafond salarial.

En comparaison, l’Avalanche, l’autre équipe qui serait dans le derby Saad, a 6,788 millions $ libres pour accueillir un autre joueur. Ça confère à Joe Sakic un certain avantage pour procéder à un échange.

En rafale

– Alex Pietrangelo a dépassé un grand dans l’histoire des Blues!

– PK Subban est parmi les meneurs, à sa position, dans une catégorie peu flatteuse. (Habs et LNH)

– Julien BriseBois a fait un bilan de mi-saison de son équipe et il n’a pas eu la langue de bois concernant son équipe.

– Les récentes blessures en raison de coupures par des lames de patin sont sous la loupe.

PLUS DE NOUVELLES