Les joueurs de Marc Bergevin ne conviennent pas au système de Dom Ducharme

Le problème #1 du Canadien depuis quelque temps, c’est son manque d’offensive. On s’entend là-dessus.

Un but en deux matchs…

Quatre but en quatre matchs…

Douze buts en huit matchs…

Voulez-vous bien rappeler Cole Caufield quelqu’un, SVP?

Mais la brigade défensive montréalaise est un problème elle-aussi.

First, elle est devenue lente, vieillissante et peu mobile, alors que la LNH devient pourtant de plus en plus jeune et rapide. Auparavant axée sur la vitesse, on ne plus trop quelle est l’identité du Canadien aujourd’hui… et sa brigade défensive, elle est loin d’être jeune et rapide.

Weber : 35 ans
Chiarot : 29 ans
Petry : 33 ans
Edmundson : 27 ans

Voilà le top quatre montréalais (et il joue entre 42 et 48 minutes chaque soir). Outre Petry dans ses beaux jours, qui sont les défenseurs dont la tâche est d’appuyer l’attaque dans ce groupe? Qui sont les défenseurs sur qui l’on mise pour patiner avec la rondelle? Pour entrer la rondelle en zone offensive? Qui sont les jeunes et les rapides dans ce lot? Qui sont les joueurs au gros talent (offensif) brut dans la gang?

Le problème, ce n’est pas seulement Shea Weber. C’est aussi le fait qu’il y ait plusieurs autres défenseurs défensifs dans l’alignement.
(Crédit: Capture d’écran : Twitter/Canadiens)

Bâtir une équipe qui aurait connu du succès en 2011 ne doit pas être l’objectif.

L’ajout de Jon Merrill, qui devrait participer à l’entraînement de l’équipe cet après-midi, ne changera rien à cette situation. Au contraire, puisqu’il pourrait remplacer Alexander Romanov sur la troisième paire.

Merrill : 29 ans, défenseur à vocation défensive
Romanov : 21 ans, jeune défenseur mobile possédant une excellente première passe

Est-ce qu’Erik Gustafsson va tout régler demain? Oubliez ça! Si l’on fonde autant d’espoir envers un gars comme Gustafsson, c’est qu’on est dans la m*rde.

Jean-Charles Lajoie a bien résumé le tout hier sur les ondes de TVA Sports : les schémas proposés par l’entraîneur-chef par intérim du CH, Dominique Ducharme, ne sont pas adaptés aux forces et faiblesses de trois piliers de sa brigade défensive.

Bref, le système de jeu enseigné et exigé par le coach mise sur la mobilité, la créativité et la rapidité des défenseurs. Or, Marc Bergevin a bâti une équipe remplie de défenseur peu mobiles, peu créatifs et plutôt lents dont la principale qualité, c’est de défendre. #MauvaisCasting

Le système du jeu du coach, il n’est pas en accord avec la philosophie et la construction du DG.

Au soccer, un directeur sportif va chercher des joueurs qui fit avec les principes de jeu de son club et le coach utilise un schéma qui lui permet de bien utiliser les qualités des joueurs qu’il a sous la main. Tout le contraire de ce qui se passe chez le Canadien actuellement…

Est-ce que Dom Ducharme devrait change de tactiques? Il commence à se faire tard pour ça.

Il doit surtout ne pas avoir peur d’habiller (et de beaucoup faire jouer) les défenseurs qui correspondent le mieux au profil qu’il recherche pour mettre en place son système de jeu. Même si son DG lui a plutôt donné plusieurs joueurs au profil fort différent…

Non, le DG et le coach ne semblent pas avoir tout à fait la même vision. Et on dirait que Ducharme coach de plus en plus pour ne pas perdre à son tour, et non pour gagner.

L’autre problème, plus grave celui-ci, c’est que l’identité du Canadien sera difficile à changer au cours des prochaines années (plafond salarial fixe, plusieurs contrats à long terme, joueurs vieillissants, etc.) et que peu importe qui sera aux commandes de l’équipe, il risque d’y avoir un clash entre ce que ça prend pour gagner dans la nouvelle LNH et ce que le coach du CH aura sous la main.

Non, on n’est pas sorti du bois. Malheureusement…

Tous les acteurs importants dans l’organisation montréalaise ne semblent pas partager la même culture hockey. Ils ne semblent pas tous sur la même page. Et ça, ça peut prendre du temps à se régler…

Elliott Price, ancien animateur populaire sur les ondes radio, n’a pas peur des mots. Le Canadien forme rien de moins qu’une équipe médiocre bâtie par un DG médiocre selon lui.

Dans la mesure où le DG a bâti un club qui ne correspond pas aux schémas de jeu de ses entraîneurs et qui va à l’encontre des nouvelles tendances dans la LNH, l’opinion (tranchée) d’Elliott mérite quand même d’être débattue, à tout le moins…

En rafale

– Le Canadien doit être plus transparent et les gens, plus respectueux.

– À quel point peut-on croire en Mattias Norlinder chez le Canadien?

– Le Canadien a la confiance fragile. Très fragile.

– Mark Barberio n’a pas ménagé son ancien coéquipier Sven Andrighetto hier.

– Wilfried Nancy a été nommé entraîneur de la semaine après son premier match à titre d’entraîneur-chef dans la MLS. #CFMTL

PLUS DE NOUVELLES