Deux matchs de plus pour le Rocket cette semaine : que faire avec Caufield?

Rappeler Cole Caufield avait beaucoup de sens la semaine dernière, puisque le Rocket n’avait qu’un match à l’horaire entre le 19 et le 29 avril inclusivement (en raison de l’éclosion de COVID-19 chez les Marlies). Ce match, il sera joué demain face aux Baby Sens.

Par contre, les données pourraient changer au cours des prochaines heures. Selon Anthony Marcotte, le Rocket affrontera aussi les Senators vendredi et samedi à Ottawa.

Or, Caufield ne ratera pas seulement un match du Rocket, mais plutôt trois.

Puisqu’il est déjà dans l’ouest avec le Canadien et qu’il ne peut pas prendre un vol commercial pour aller rejoindre le club-école du CH, il est donc condamné à rater ces trois matchs-là.

Oui, il pourrait se rendre à Ottawa en voiture taxi, mais on parlerait d’un trajet de 36 heures! Oubliez ça!

Vous me voyez venir, right?

Tant qu’à avoir amené Caufield dans l’ouest avec l’équipe – et tant qu’à lui faire manquer trois matchs et plusieurs entraînements avec Joël Bouchard -, pourquoi ne pas le rappeler avec le grand club et ainsi brûler le dernier rappel régulier qu’il reste au Canadien?

Caufield n’aurait pas pris l’avion pour seulement un ou deux entraînements réguliers (au lieu de s’entraîner régulièrement et de disputer trois matchs dans la Ligue américaine) et il aurait droit à son baptême de feu dans la LNH.

First, le Canadien ne sait plus comment marquer. Caufield le sait, lui.


Second, le Canadien manque de conviction, d’énergie, de détermination et de joie. Caufield en a, lui.

Third, le futur, c’est maintenant. Le DG et le coach jouent (fort) probablement leur job présentement. Peuvent-ils vraiment se priver d’un gars comme Caufield (qui a récolté quatre points, dont trois buts, en deux matchs avec le Rocket)?

Fourth, rappeler Caufield enverrait un message aux autres joueurs de l’équipe, qui sont plusieurs à ne pas ressentir d’urgence présentement… même s’il ne reste que 13 matchs au calendrier régulier et que les Canucks deviennent une plus grande menace que les Flames. Avoir un 13e attaquant dans l’effectif régulier t’oblige à en rayer un chaque soir.

Le Canadien a de l’espace comptable pour rappeler Caufield. Qu’il en profite. À moins que la blessure de Carey Price vienne changer la donne mais bon, attendons…

Cessons d’avoir peur de ruiner le développement du jeune et faisons lui confiance. Ne le peignons pas en sauveur, mais utilisons ses qualités pour insuffler un nouveau souffle au reste de l’équipe.

Le Canadien a besoin de jeunesse et de fraîcheur. Cole Caufield correspond exactement à cette description.

L’organisation a des objectifs élevés avec Caufield et il est temps d’unleash the beast. Sinon, la bête aura pris l’avion pour rien, et elle aura raté une belle occasion de se développer, justement…

Ne scrappons pas d’aussi belles occasions de permettre à Caufield de se développer encore plus/mieux. Lâchons le narratif de la patience à l’extrême et passons à l’acte. Maintenant! Faisons jouer le kid… peu importe où! Mais faisons-le jouer!

Le CH est dépassé par les événements présentement. Qu’a-t-il à perdre, sincèrement?

Est-ce que Marc Bergevin savait que la Ligue américaine allait possiblement ajouter deux matchs au calendrier du Rocket cette semaine? A-t-il fait une erreur en rappelant Caufield à Montréal? Était-ce un geste politique/marketing/populaire? Rappelons qu’il a brûlé trois des quatre rappels permis par la convention collective entre la date limite des transactions et la fin du calendrier en rappelant Xavier Ouellet, Paul Byron et Alexander Romanov. Était-ce une erreur, ça aussi?

En rafale

– Les joueurs du Canadien s’entraîneront vers 14h00 aujourd’hui (heure du Québec). On surveillera Carey Price, Cole Caufield et Jon Merrill.

– C’est comme si le Canadien remerciait ou félicitait sa légende Sebastian Aho…

– Anthony Mantha deviendra-t-il un John Leclair 2.0?

– Il n’y aura donc pas eu un seul match de la OHL cette année en Ontario. Triste.

– Malgré une superbe performance, le CF Montréal n’a pas fait le plein de téléspectateurs samedi dernier.

PLUS DE NOUVELLES