Les deux bémols au sujet de Jesperi Kotkaniemi

Lors du dernier encan, le Canadien s’est tourné vers Jesperi Kotkaniemi afin d’en faire son tout premier choix de 2018. Un choix un tantinet risqué puisque le Finlandais était le plus jeune de cette cuvée. Kotkaniemi a vu le jour le 6 juillet 2000, donc il fêtera ses 18 ans vendredi prochain. À cet âge là, même s’il demeure très mature mentalement, sa maturité physique n’a pas encore atteint son summum.

Si nous parlons de force physique et de bagarre le long des rampes, Kotkaniemi n’est pas en mesure de s’imposer, ce qui fait en sorte que son taux de défaites dans de telles situations est très élevé. Son pourcentage de réussite lors des bagarres pour la possession de rondelles est dérisoire et il chute souvent pendant celle-ci. Les hommes le bousculent facilement, malgré ses 6 pieds 2, il est très frêle. Dans cette facette, il n’est vraiment pas au même niveau que Ryan Poehling, qui lui, a ajouté beaucoup de masse musculaire à sa charpente.

Le deuxième bémol, que Martin Leclerc et plusieurs autres spécialistes considèrent beaucoup plus sérieux : sa mobilité. Kotkaniemi demeure un patineur moyen qui manque d’explosion. Son coup de patin n’est pas dynamique comme peut l’être celui d’un Jonathan Drouin, par exemple. Ces carences-là ont été remarquées lors du camp de perfectionnement, avec de jeunes espoirs. Imaginez pendant le camp officiel du Canadien. Il ne sera clairement pas de calibre pour affronter tous ces gros bonhommes.

Sa pleine vitesse est beaucoup moins laborieuse que ses premiers coups de patin pour exploser, mais ce n’est tout de même pas sa force principale. La vitesse de sortie sera pratiquement impossible à améliorer en deux mois et c’est une facette qui n’est vraiment pas évidente à améliorer. Cette lacune pourrait certes l’empêcher de piloter une première unité de façon convenable. Les gars explosifs comme McDavid ou Barzal sont préférés à des Kotkaniemi pour prendre en charge le premier trio.

Pour être l’acteur principal d’un premier trio, ça prend cette explosion que Kotkaniemi n’a toujours pas… risque-t-il de l’avoir un jour? Peut-être. S’il se sert de la patineuse qui entraîne le Lightning et les Maple Leafs.

En rafale

– Voici une mise à jour concernant le contrat de Cam Ward.

– Ça, c’est très triste…

– Daniel Alfredsson a protégé son ami Erik Karlsson pendant que ceux-ci jouaient au golf.

– Artturi Lehkonen fête ses 23 ans aujourd’hui.

PLUS DE NOUVELLES