Le retour au jeu de Shea Weber pourrait vraiment avoir aidé le CH à participer aux séries

Vous le savez, Shea Weber est un gagnant. Ce qui émane de celui qui a été le capitaine de ses deux formations dans la LNH, c’est à quel point il veut non seulement gagner, mais il veut éviter la défaite. C’est d’ailleurs ce qui explique son étonnant retour au jeu quelques jours après une blessure qui aurait pu mettre fin à sa campagne.

À Montréal, le plan de Marc Bergevin a toujours été de construire autour de lui et de Carey Price – on le sait. Voilà pourquoi le #6 du Canadien s’est dit bien heureux de voir la progression des jeunes du Canadien au sein de l’organisation.

Il a aussi affirmé que de participer aux séries, il n’y avait rien de tel et que quelqu’un qui ne l’a jamais vécu ne peut pas comprendre ou se l’imaginer. On peut donc en déduire qu’un retour au jeu n’aurait peut-être pas été aussi pressant si le CH avait autant de points que les Red Wings, par exemple.

Tout ça pour dire que Marc Bergevin et son groupe ont pu compter sur un Shea Weber motivé à faire les séries pour les aider. À l’époque, cela semblait être du domaine de l’illusion… mais les choses ont changé.

Et si le retour de Weber avait vraiment aidé au CH à faire les séries?

Quand le capitaine est revenu au jeu, les hommes de Claude Julien avaient perdu leur quatre derniers matchs. À son retour, si on oublie le match contre les Red Wings (n’oubliez pas que, sans trop savoir pourquoi, le CH n’avait pas une grosse saison contre Detroit), le CH a maintenu une fiche de 4-1-1… avant sa vilaine série de trois défaites de suite. L’effet Weber n’existait plus? Qui sait.

Ce que cela veut dire, c’est que le CH a réussi à se maintenir en 12e position dans l’Est grâce à un Weber qui, on va se le dire, a joué du gros hockey à son retour. Il a mangé des minutes et, sans lui, il est difficile d’affirmer avec certitude que le CH aurait eu une telle fiche.

En regardant le classement en date d’aujourd’hui, on remarque que les Devils étaient sur une bonne séquence (14 points en 10 matchs), mais surtout qu’ils n’avaient que trois points de retard – et deux matchs en main – sur le CH.

Ce que cela veut dire, c’est que Weber a contribué (pas à lui seul, mais il a contribué) à garder le CH en 12e place dans l’Est. À l’époque, on ne savait évidemment pas que la 12e place avait des chances de jouer du hockey des séries en juillet, août ou septembre, mais on sait maintenant que c’est le cas en raison de la COVID-19.

Parce que le repêchage et tous les autres événements de la LNH ont été repoussés, on en comprend que la LNH espère vraiment pouvoir jouer les séries et on sait aussi que le scénario de 12 équipes par association est plus discuté que jamais.

Dans ces conditions-là, peut-on dire que Shea Weber a aidé la cause du Canadien pour ce qui est de participer aux séries grâce à son retour miraculeux? On ne pensait pas dire ça à l’époque où seulement huit équipes faisaient les séries (il y a quelques semaines), mais force est d’admettre que son retour a donné espoir, oui.

« Personne ne sait ce qui nous attend (…), mais les joueurs vivent pour les séries. » Cette phrase-là du capitaine à Elliotte Friedman a le potentiel de bien vieillir.

En rafale

– Alexis Lafrenière se voit comme le premier de classe.

– Un autre impact si la saison devait être repoussée.

– La COVID-19 donne maintenant le temps aux gens de s’occuper de leur maison.

– Dommage pour la voix du Rocket…

– Je ne m’attendais pas à ça.

PLUS DE NOUVELLES