Le plan de Bergevin est d’offrir un nouveau contrat à Petry dès qu’il peut

Répétons-le ensemble : Jeff Petry ne sera pas échangé par Marc Bergevin, et ce, même la saison prochaine. Petry, à l’instar de Carey Price et Shea Weber, demeure un vétéran très important pour entourer les jeunes actuels et ceux qui viendront se greffer au groupe la saison prochaine (Cole Caufield? Alexander Romanov?).

Bergevin l’a dit à l’aube de la dernière date limite : Jeff Petry n’est pas disponible. Point. Le défenseur numéro deux du Canadien connaît encore une grande saison, lui qui compte 38 points en 66 matchs. Il prend également beaucoup de minutes et aucun espoir ne peut le remplacer à court et moyen terme, donc c’est logique de conserver ses précieux services.

Pour ajouter du poids au fait que Petry n’est pas sur le marché : Marc Bergevin serait en train de lui concocter un contrat à moyen/long terme. Selon le rapport obtenu par l’insider Elliotte Friedman, également artiste du 31 Thoughts, l’intention du DG montréalais serait de prolonger le séjour de Petry à Montréal. Les règlements de la ligue lui permettront de déposer une offre officielle le 1er juillet 2020, lui qui verra son contrat actuel se conclure le 1er juillet 2021.

Le numéro 26 empoche actuellement un salaire moyen de 5,5 millions de dollars, ce qui est bien peu pour tout ce qu’il apporte à cette équipe, autant sur la patinoire qu’à l’extérieur de celle-ci. Bergevin devra augmenter quelque peu son salaire annuel, tout en s’assurant de lui déposer trois années (et non six) puisqu’en juillet 2021, Petry aura 33 ans. On veut le garder à long terme, mais il ne faut pas omettre non plus qu’il arrive à la mi-trentaine.

Combien Bergevin doit-il lui déposer? Combien d’années doit-il rattacher à ce potentiel accord? Connaissant Bergevin, il devrait faire les bonnes choses, lui qui réussit souvent à bien s’en sortir lorsqu’il négocie une nouvelle entente pour l’un de ses joueurs… je ne parle pas ici du contrat monstrueux de Carey Price, toutefois.

En rafale

– Un 4e départ consécutif pour Cayden Primeau.

– Une bonne chose.

– La force de Panarin.

PLUS DE NOUVELLES