«Le noyau, c’est pu Weber pis Price» -Georges Laraque

Sans Shea Weber. Sans Carey Price. 18.3 millions de dollars sur la liste des blessés avec ces deux vétérans, et le Canadien se porte mieux que jamais sous les ordres de Dominique Ducharme. Malgré l’absence du capitaine et du présumé gardien #1, les victoires s’alignent et les jeunes transportent l’équipe sur leurs épaules.

Tellement que certains se demandent si le noyau de l’équipe, c’est encore Weber et Price. Georges Laraque est d’avis que non, et c’est ce qu’il a mentionné en ouverture de l’émission Laraque-Gonzo aujourd’hui.

« Je me débarrasserais de ça [les vétérans]. Quand je regarde ce que les jeunes font avec cette équipe-là, je suis désolé mais le noyau c’est plus Weber et Price. »

Après la rencontre d’hier soir, l’ancien du Canadien se demande réellement s’il a peur d’affronter les Maple Leafs en séries.

Gonzo apporte également un bon point en mentionnant que Weber et Price sont les gars les plus respectés et intimidants dans le vestiaire et que leur absence permet à certains autres de prendre plus de place et d’aise.

« Tu sais ce que Dale Weise disait? Personne qui est capable de se lever quand Weber est est dans la chambre. »

La coïncidence fait jaser, c’est tout. Et entendons-nous, c’est peut-être plus le capitaine que Price. Ce n’est pas la première fois que le #31 s’absente, mais c’est la première fois que le #6 rate plusieurs matchs cette saison.

Est-il temps de donner les clés aux jeunes? Passer à autre chose?

En Rafale

– Le gars a deux buts en deux prolongations et il doit être mieux utilisé?

– Décevant.

– La chronique de François Gagnon.

 

PLUS DE NOUVELLES