Le Canadien s’en allait nulle part et ils ont « vendu » quatre joueurs

On a beaucoup parlé de l’expérience des Penguins vs la jeunesse inexpérimentée montréalaise en vue de la ronde de qualification qui nous intéresse le plus, peuple québécois.

On a aussi énormément parlé des Crosby, Malkin, Letang et Guentzel qui pourraient faire mal à nos joueurs un peu moins spéciaux, disons-le ainsi. Quoique Carey Price et le premier trio pourraient faire des miracles, mais bon…

On a également jasé des 15 points qui séparent les deux équipes au classement (et des deux séquences de huit défaites consécutives du CH durant la saison).

Mais en statistique/mathématique/science, ce qui importe, c’est la tendance. Il est important de pondérer de façon plus importante les moments les plus récents et de tout mettre en perspective. Tout est relatif, disait Albert Einstein!

Or, le CH a récolté 71 points en 71 matchs et contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’a pas eu tant de joueurs blessés que ça. Drouin durant une longue période et quelques autres (Gallagher, Armia, Tatar, Weber, Mete et Kotkaniemi) durant une plus courte séquence.

Les Penguins, eux, ont obtenu 86 points en 69 parties seulement, tout en étant privés de Malkin, Crosby, Guentzel et Letang durant plusieurs semaines. Là, les quatre joueurs sont en santé. Et ils n’ont pas lésiné sur leur entraînement bas du corps durant le confinement!

Mais on oublie une petite donnée qui n’avantagera pas le Canadien. Lorsque le Canadien a liquidé ses actifs au trade deadline, il a affaibli son effectif. Ilya Kovalchuk, Marco Scandella, Nick Cousins et Nate Thompson ont tous quitté le CH… et les choix au repêchage obtenus en retour de leurs services n’aideront pas l’équipe face aux Penguins.

Les Pens, quant à eux, ont mis la main sur Patrick Marleau, Jason Zucker, Evan Rodrigues et Conor Sheary. Bref, ils se sont améliorés, eux.

On a donc une équipe qui occupait le 24e rang de tout le circuit Bettman et qui venait d’échanger quatre joueurs réguliers et une autre qui était 7e classement… et qui s’est renforcée.

Plus clairement, le CH était dans les bas-fonds et il a vendu quatre joueurs. Les Penguins étaient en business et ils ont « acheté » quatre joueurs, eux.

Oui, ça va prendre des miracles de la part de Carey Price pour espérer atteindre le vrai premier tour. Pas pour rien que tous les preneurs aux livres offrent une cote très généreuse au Canadien. Le cliché en séries, tout peut arriver a ses limites.

On peut comprendre un entraîneur d’avoir qualifié cette série Canadiens vs Penguins de série entre les Yankees et une équipe AAA mais au hockey.

En rafale

– Il y a donc encore de l’espoir pour Toronto (surtout), Vancouver et Edmonton… et pour pas que le CH ait à tenir son camp d’entraînement loin du Québec.

Maudit que ce n’est pas beau

– Jonathan Drouin, qui n’avait pas patiné depuis trois mois, est confiant d’être performant face aux Penguins. Il a bien profité du confinement.

– Les mesures sanitaires sont excellentes à Brossard.

– Ronaldo en MLS?

PLUS DE NOUVELLES