La télé sportive francophone se porte mal au Québec

Les temps changent. Et les habitudes de consommation aussi. Les domaines du divertissement et du sport n’y échappent pas.

Alors qu’ils sont davantage habitués à se livrer une guerre sans fin, TVA Sports et RDS vivent présentement le même problème : de plus en plus de clients abandonnent les chaînes sportives au Québec. Au final, ça affecte significativement les finances du Groupe TVA et de Bell Média.

Vincent Broussau-Pouliot de La Presse a mis sous lumière ce nouveau phénomène qui pourrait modifier drastiquement le paysage télévisuel sportif québécois au cours des prochaines années.

En 2017-18, autant RDS que TVA Sports a perdu environ 8,5 % de ses abonnés. C’est énorme, surtout pour une chaîne comme TVA Sports qui était déjà largement déficitaire et qui exige depuis quelque temps déjà de meilleures redevances au CRTC sans quoi elle pourrait devoir fermer ses portes.

Entre septembre 2017 et août 2018, TVA Sports aura affiché des pertes d’exploitation (avant impôts et intérêts) de 21,8 millions $. L’année précédente, ces pertes avaient été de 21,5 millions $. Bref, on perdait beaucoup d’argent… et on en perd désormais encore plus!

Durant la même période, les profits de RDS sont passés de 26,4 millions à 13,7 millions $, soit environ la moitié. On peut malheureusement mieux comprendre les boss d’exiger de leurs journalistes qu’ils prennent eux-mêmes leurs images désormais.

Avec cette baisse de profitabilité, RDS n’est plus la chaîne spécialisée la plus rentable au Québec. C’est désormais Canal D, qui appartient aussi à Bell Média, qui occupe cette position.

L’étude de La Presse indique aussi qu’entre 2015 et 2018, RDS a perdu plus de 610 000 abonnés. C’est gigantesque, lorsque l’on prend en considération le nombre de francophones au Québec.

TVA Sports a quant à elle perdu 332 000 abonnés, elle qui en avait moins au départ par contre.

Oui, plusieurs personnes se désabonnent du câble traditionnel pour des services en continu comme Netflix par exemple. Et oui, toutes les chaînes traditionnelles souffrent de ce phénomène d’abandon de la télé traditionnelle…

Mais les chaînes sportives sont celles qui perdent le plus d’abonnés. Les jeunes s’abonnent tout simplement moins à la télé sportive… et ce ne sont pas des gens de 70 ans qui vont aider à les reconnecter!

J’imagine que des produits comme DAZN et BeIN Sports n’aident pas… mais il faut se demander si le sport n’est pas tout simplement en train de perdre un peu de sa place dans nos vies? Du moins, le sport que l’on regarde…

Autant RDS que TVA Sports paient de gros sous pour des droits télé exclusifs, avec la LNH et le Canadien notamment. Ces contrats sont valides jusqu’en 2026…

Est-ce que nos chaînes sportives spécialisées seront capables de les respecter?

Chez RDS, il faudra simplement tenter de demeurer dans le vert (profitabilité).

Chez TVA Sports, on croit que la solution se trouve dans les bureaux du CRTC. Mais chez le CRTC, on ne semble pas vouloir changer quoique ce soit au niveau des redevances…

Pendant ce temps, chez les Anglos, Sportsnet a vu ses profits passer de 106 millions $ à 131 millions $ l’année dernière. TSN a quant à elle chuté de 118 millions $ à 80 millions $ de profits. Mais au moins, on fait des profits… contrairement à TVA Sports!

Différence de langue? Je crois qu’il faut surtout noter une différence de contenu. Si le Canadien se remet à gagner, ça devrait aider à ramener plus de sous dans les coffres des stations québécoises.

Rappelons que Bell Média a fait l’acquisition de V Télé récemment et que si la transaction est approuvée par le CRTC, on pourrait y voir davantage de contenu hockey.

En rafale

– Namestnikov? Kreider? Strome? Est-ce qu’un joueur des Rangers quittera l’équipe même si le contrat de Kevin Shattenkirk a été racheté? [TSLH]

– Mark Barberio est le parrain du fils de Phillip Danault. [FB]

– Je n’aime jamais voir ce genre de choses.

– Le casse-tête se complète tranquillement chez l’Impact… reste que l’attaquant de pointe demeure toujours un point d’interrogation. S’il joue toujours comme samedi dernier, Urruti a sa place, ceci dit. Si…

PLUS DE NOUVELLES