La reprise des activités du CH pourrait passer par le Nouveau-Brunswick

Quelle est l’expression déjà? Changer d’avis comme de chemise?

Je ne sais pas si Gary Bettman change souvent de chemise avec le confinement – je suppose qu’il permute davantage de haut que de bas avec le télétravail -, reste que la LNH a souvent changer ses plans pour la reprise des activités.

Toutes les équipes au Dakota du Nord…. puis à Vegas… pour finalement passer par Saskatoon ou par Edmonton (avant l’annonce du gouvernement provincial)… puis le New Hampshire… ah non, finalement, ce serait mieux au Massachusetts.

De on évalue toutes les candidatures intéressantes à seules les candidatures des villes ayant déjà une équipe de la LNH seront étudiées

Voilà maintenant que les récents plans parlaient d’une ville/région par division, ou encore une par conférence. Dallas, Columbus, Toronto, le Minnesota et Vegas ont été les plus populaires dans les reports des derniers jours. C’est comme le repêchage en juin ou le nombre d’équipe qu’il y aurait et sous quel format éliminatoire à la reprise… on étudie tellement de possibilités qu’on ne sait plus trop quoi en penser.

C’est probablement pourquoi la Ville de Moncton n’a pas écouté les mille et une rumeurs, se permettant de déposer officiellement une proposition intéressante à la LNH.

Un comité de gens d’affaires de Moncton, la plupart liés aux Wildcats de Moncton, ont déposé un plan à Gary Bettman et sa bande afin qu’ils évaluent la possibilité de disputer des matchs au Avenir Center, le domicile des Wildcats. Ils soulignent que leur amphithéâtre répond aux différents critères de la LNH (commodités, fonctionnalités pour la télévision et installations pour les joueurs notamment).

L’aréna ne compte que 8800 sièges mais pour des matchs disputés à huis clos, ça n’aurait pas d’importance. Et le fait qu’il ait été inauguré en 2018 le rend attrayant.

Le premier critère de la LNH dans l’évaluation d’une candidature sera la sécurité des gens. Une ville choisie ne devra pas être une zone jugée chaude en terme de COVID-19. Or, il faut comprendre que le Nouveau-Brunswick ne répertorie que 118 cas de la COVID-19… dont 111 sont officiellement guéris en date d’aujourd’hui. Aucun décès n’a été enregistré sur tout le territoire du Nouveau-Brunswick.

Si la candidature de Moncton passe l’étape de la logique et des conditions premières, il y a fort à parier qu’elle sera tout de même rejetée. La LNH souhaitera bien évidemment faire plaisir à l’un de ses propriétaires avant d’évaluer l’option d’aller jouer ailleurs. L’État de la Floride – qui définit depuis une dizaine de jours la lutte de la WWE comme étant un service essentiel – risque d’accueillir des matchs du Canadien avant le N-B.

Et si jamais le CH devait jouer plus près de chez lui (qu’en Floride), soyez certains que l’option de Québec serait évaluée avant celle du Nouveau-Brunswick. La Ville de Québec n’a enregistré que 37 décès liés à la COVID-19 jusqu’ici.

D’autant plus qu’héberger des joueurs de la LNH dans des Bed and Breakfast du Nouveau-Brunswick, aussi sympathiques soient-ils, n’enchantera certes pas Gary Bettman et ses hommes.

Mais bon, je ne crois pas non plus qu’on va se rendre à peser les pour et les contre de l’option Québec.

Même si l’Avenir Center se situe en plein coeur du centre-ville de Moncton, les hôtels qui répondraient aux exigences de la LNH ne sont pas nombreux. Et je vois mal la LNH favoriser le Nouveau-Brunswick s’il existe des options dans l’un de ses 31 marchés. Ensuite, si elle doit évaluer d’autres options, elle priorisera fort probablement des villes américaines…

Next question option!

En rafale

– Si vous aviez à décrire les scénarios de relance de la LNH avec un seul mot…

– Un retour à l’entraînement (individuel) dans quatre jours à Toronto?

– Bonne fête ti-Paul!

– Il est encore trop tôt pour bien peser les conséquences à moyen/long terme.

– Il y en a qui ne souhaitent pas aider certains autres joueurs…

PLUS DE NOUVELLES