La nouvelle pancarte du CF Montréal vandalisée

Parfois, c’est par nos actions qu’on se fait entendre. Manifestations, regroupements sur les réseaux sociaux ou encore lettre directe aux personnes concernées sont monnaie courante dans notre société. Un partisan (si on peut l’appeler comme ça) du CF Montréal a toutefois poussé la note un peu trop loin.

Visiblement mécontente de la nouvelle image de (feu) l’Impact, une personne s’est présentée au Stade Saputo afin d’y vandaliser la nouvelle pancarte d’accueil. Cette dernière affiche évidemment le nouveau logo de l’équipe.

Une belle grosse tache de peinture noire est venue gâcher l’insigne toute neuve. Un geste à la fois lâche et imbécile.

Nicolas A. Martineau a publié une photo des dégâts, prenant le soin de préciser (et de nous montrer) que c’est Arcadio Marcuzzi, responsable des communications du club, qui a joué le rôle de concierge et qui a nettoyé le logo.

Le blog partisan Habs & LNH a également glissé un mot sur le sujet.

Sérieusement, à quoi faut-il penser pour agir de la sorte? Vous pouvez ne pas aimer le nouveau logo et/ou le nouveau nom. Vous voulez le ridiculiser sur internet? Ok. Mais d’aller sur les installations du club et scrapper son travail, voire humilier le club, ça c’est non.

L’organisation n’a pas commis un acte criminel, n’a pas agis de manière raciste, sexiste ou autre, elle a simplement décidé de changer son identité. Ça vous dérange? Vous n’êtes pas obligé d’acheter des billets aux dernières nouvelles… Il y a d’autres manière de faire entendre votre mécontentement.

J’espère que le (ou les) coupable sera retrouvé et qu’on lui collera une belle amende sous le nez. Tant qu’à ne pas acheter de marchandise du club, aussi bien réinvestir son argent dans la fonction publique.

En rafale

– Aucun joueur du Canadien ne figure sur la liste.

– Tempête de buts en Pennsylvanie.

– Comique, le gars.

– Problème devant le filet pour les Oilers (oui, encore).

– Beau geste de la part de l’organisation des Sénateurs.

– À la sirène!

– Tour du chapeau pour Travis Konecny.

PLUS DE NOUVELLES