La femme d’Evgeni Malkin aimerait le voir être échangé en Floride

Les eaux que traversent les Penguins depuis quelques semaines sont loin d’être tranquilles.

Jim Rutherford a remis sa démission car il n’avait supposément pas carte blanche. Les proprios de l’équipe l’auraient empêché d’échanger Kris Letang et d’amorcer un processus de reconstructions/reset.

Ron Hextall et Brian Burke se sont amenés pour le remplacer et les Penguins visent à nouveau les grands honneurs. Ils n’auraient pas l’intention d’échanger ni Crosby, ni Malkin, ni Letang au cours des prochains mois, voire des prochaines années. Ils voudraient même faire signer des prolongations de contrat à Malkin et Letang, qui seront admissibles à l’autonomie complète dans un peu plus d’un an.

Mais parviendront-ils vraiment à garder tout le monde? À connaître du succès malgré l’âge vieillissant de leurs trois joueurs vedettes? La semaine dernière, Darren Dreger a confié que Sidney Crosby pourrait exiger une transaction à Denver ou à New York si les Penguins ne participent pas aux séries éliminatoires cette année ou s’il sent qu’il n’aura plus jamais la chance de remporter la Coupe Stanley à Pittsburgh.

Toujours la semaine dernière, Mark Madden, animateur à la radio 105,9 The X Pittsburgh, a confié avoir entendu qu’Evgeni Malkin ne souhaitait pas être échangé, mais que le seul vrai intouchable, c’était Sidney Crosby (toujours sous contrat pour quatre saisons complètes).

1. Est-ce que les Penguins refuseraient donc d’échanger Crosby s’il en venait à en faire la demande? Probablement pas… mais on ne souhaite vraiment pas se rendre là à Pittsburgh.

2. Est-ce que Malkin souhaite vraiment demeurer à Pittsburgh? Est-ce que l’info de Madden est exacte?

Il se pourrait que non.

(Crédit: Instagram)

Madden a tenu un discours un peu différent hier dans son podcast hebdomadaire du lundi. Selon lui, Malkin (qui possède une clause de non-échange et de non-mouvement complète) pourrait accepter de lever cette clause pour rejoindre l’une des deux équipes floridiennes.

Pourquoi? Parce que Malkin est un gars qui écoute l’opinion de sa femme et que celle-ci aimerait bien voir Malkin déménager en Floride selon Madden (et ses sources). Elle y habite déjà avec l’enfant du couple.

On a donc ici un gars qui ne réside pas avec sa famille et qui pourrait aller la rejoindre dans le futur. Make sense.

Les joueurs russes ont souvent été de grands amateurs de la Floride.

Toujours selon Madden, Malkin n’exigera pas de transaction d’ici la fin de son contrat (une saison complète encore), mais il ne dirait fort probablement pas non à une telle opportunité si elle lui était proposée.

Mais que fera-t-il s’il atteint l’autonomie complète en juillet 2022? Pittsburgh ou la Floride? Dur à dire.

Si j’étais Ron Hextall, Mario Lemieux, Brian Burke ou Ron Burkle, je croiserais les doigts pour que les Pens gagnent plus souvent qu’autrement d’ici là.

Sinon, ils devront tout simplement se demander s’ils souhaitent échanger Malkin dans un an, à la date limite des transactions, ou risquer de le perdre pour rien.

Le problème – l’autre problème, en fait -, c’est que Sidney Crosby souhaiterait voir Malkin demeurer à Pittsburgh… sans quoi il pourrait demander de quitter à son tour. Souvenez-vous… il souhaite remporter la Coupe Stanley et il sait qu’il a de meilleures chances d’y parvenir avec Malkin. Surtout si les Penguins n’obtiennent rien en retour lorsqu’il partira.

Il y a donc plusieurs dominos qui pourraient tomber et se succéder au cours des prochains mois. Et c’est à Brian Burke et Ron Hextall que l’on a fait appel afin de tenter d’éviter cette chute successive. Y parviendront-ils? Crosby, Malkin et Letang se retireront-ils en tant que membres des Penguins? Seront-ils encore capable de faire gagner les Pens?

Puisqu’il est question des Penguins, on rapporte que John Gibson, originaire de Pittsburgh, pourrait exiger d’être échangé suite aux difficultés des Ducks. Les Pens, qui n’ont pas réussi à rapatrier Marc-André Fleury, pourraient décider de se tourner vers John Gibson. À suivre, dans ce merveilleux feuilleton des Penguins.

En rafale

– Le Canadien s’en est très bien sorti avec Josh Anderson, lui.

– Quelle est la décision à prendre?

– Paul Byron a le caractère pour s’en sortir. A-t-il encore la vitesse et la santé par contre?

Wow!

Congrats!

PLUS DE NOUVELLES