Keith Kinkaid : la saison 2018-2019 était une anomalie

Plusieurs d’entre vous connaissez sûrement les statistiques avancées des attaquants et défenseurs, puisqu’on les utilise dorénavant courramment. Le Corsi et le Fenwick sont de bons outils de possession qui permettent de juger l’impact d’un joueur de façon assez intéressante. Plusieurs outils peuvent aider, dans l’arsenal qui nous est maintenant disponible.

Par contre, les statistiques avancées des gardiens ne sont pas vraiment connues. Eyes On The Prize a publié un article assez intéressant dans lequel ces dernières sont utilisées pour juger des trois dernières saisons de Keith Kinkaid et de confirmer, en quelque sorte, que la campagne 2018-2019 était l’exception à la règle.

On doit s’attendre à davantage de sa part, à Montréal, dans un rôle plus limité.

Au-delà de la moyenne de buts alloués et du taux d’efficacité, deux catégories où on remarque des baisses évidentes, il existe des indicateurs qui relativisent plus les performances individuelles d’un gardien. Voici un index de ces derniers, tel que présenté par EOTP en anglais.

QS : Quality Starts (Départs de qualité) – Départs durant lesquels le taux d’efficacité est supérieur à la moyenne annuelle du joueur ou supérieure à 88,5% lorsqu’il y a moins de 20 tirs
QS% : Quality Start Percentage (Pourcentage de qualité)
RBS : Really Bad Starts (Départs très mauvais) – Départs durant lesquels le taux d’efficacité est inférieur à 85%
GA%- : Indice avancé qui prend en compte les statistiques moyennes de la ligue. Une note de 100 veut dire que le gardien est directement dans la moyenne et 0 veut dire que tous les tirs sont arrêtés
GSAA : Goals Saved Above Average – Le nombre de buts qui a été arrêté, considérant ses statistiques

Voici maintenant les statistiques de Kinkaid, lors des trois dernières années.

Vous remarquerez tout d’abord que le ratio de départs de qualité a subi une chute désastreuse, mais qu’il n’a perdu que 4 départs de qualité. C’est tout simplement qu’il y a plusieurs soirées où il a connu des mauvais désastreux – avec une équipe comme les Devils, disputant trop de matchs pour son statut légitime d’auxiliaire, ça se comprend facilement. De 19/23 à 15/26, c’est une baisse considérable qui a été accompagnée par une exclusion des séries éliminatoires.

Si vous observez bien les statistiques qu’il a montrées lors des deux saisons précédentes, vous remarquerez que tout était beau et même très satisfaisant, pour un joueur qui occupe ce rôle. On remarque aussi une baisse considérable dans la colonne des GSAA, alors qu’on a passé de 0,55 à -21,92.

À son âge, tout devrait être de retour en ordre l’an prochain, derrière un gardien comme Carey Price. 2018-2019 n’aura été qu’une anomalie, avec une équipe qui a gagné la loterie.

Si vous souhaitez comparer à Antti Niemi, vous comprendrez qu’une telle de baisse de régime ne peut pas être ignorée, à presque 36 ans. Il a connu plus de très mauvais départs que de bons départs et a accordé en moyenne 4 buts par match. Il est nécessaire d’apprécier ce qu’il a fait en 2017-2018, mais une séparation était définitivement imminente.

Kinkaid sera l’auxiliaire parfait pour Price, s’il revient à sa forme habituelle.

Crédit statistiques : Hockey Reference

En Rafale

– Voici les statistiques de Price au courant des deux dernières années. Lui aussi a eu une saison difficile en 2017-2018, mais a été flamboyant la saison passée.

– Brock Boeser, Charlie McAvoy et deux autres joueurs ne peuvent pas recevoir d’offre hostile. [TSLH]

– Les négociations des Prédateurs avec Roman Josi commenceront.

– Pour ceux qui connaissent moins Chiarot, voici.

PLUS DE NOUVELLES