Roman Hamrlik avait demandé de porter le #4 à Montréal

Dave Stubbs est journaliste depuis très longtemps et des histoires, il en a à raconter. Une fois de temps en temps, il aime bien ressortir des anecdotes des archives et c’est exactement ce qu’il a fait aujourd’hui, alors que le Canadien a annoncé les numéros qu’arboreraient ses nouveaux joueurs.

Vous vous souvenez de Roman Hamrlik, défenseur de la Sainte-Flanelle durant quelques années. Premier choix au total du repêchage de 1992, le Tchèque s’est amené à Montréal en 2007 et a passé quatre saisons avec le Tricolore.

Lorsqu’il a été confirmé qu’il avait signé l’entente, par contre, il a eu une demande assez controversée.

Il a demandé de porter le #4.

Le gérant de l’équipement du Tricolore Pierre Gervais l’a rapidement ramené sur la Terre, lui qui ne semblait pas réaliser qu’il venait de demander le numéro de l’un des joueurs les plus importants de l’histoire de l’organisation.

«Je vais te donner le numéro de téléphone de M. Béliveau. S’il accepte, je te donnerai une longue échelle pour que tu puisses retirer sa bannière des hauteurs du Centre Bell.»

Il a dû être légèrement embarassé, par la suite. La morale de tout ça, c’est d’étudier un peu l’histoire de l’équipe avec laquelle on signe un contrat, avant de faire la requête de porter un certain numéro.

PLUS DE NOUVELLES