José Théodore ne se sent pas reconnu dans l’environnement du Canadien

Au tournant des années 2000, José Théodore était la vedette de l’équipe. Joueur du Québec disponible pour les partisans, le cerbère aimait attirer l’attention et avait les capacités pour la gérer.

Malgré ses multiples trophées, jamais l’ancien gardien n’est invité par le Canadien pour représenter l’organisation. Il est évident que ses multiples sorties contre le CH n’aident pas, mais selon lui, ses histoires hors de la glace ont nui à la relation entre les deux clans.

L’image est extrêmement importante pour le Canadien et, avec toutes les distractions à l’extérieur de la glace survenues au cours de ma carrière, ces histoires autour de moi, hors de mon contrôle, ça fatigue probablement un peu l’organisation.

On [les trois amigos] se côtoyait à l’aréna et sur la route, mais l’été ou à l’extérieur de la glace, je ne les voyais pas. Les gens parlaient de nous comme des “trois amigos” avec Pierre Dagenais [et Mike Ribeiro, de qui il n’a pas de nouvelles], on était les meilleurs chums dans l’équipe, mais dès qu’on sortait de l’aréna, on ne se fréquentait pratiquement pas.- Théodore

Même s’il dit ne plus pouvoir faire grand chose puisqu’il ne joue plus, il essaie de ne plus s’en faire puisque les choses ne changeront pas.

Ultimement, il ne se dit pas malheureux de ne pas être invité au tournoi de golf du Canadien parce que le fait de jouer pour une organisation de la trempe du CH l’a forcé à se dépasser. « Je n’aurais pas duré 16 ans dans la Ligue si j’avais débuté en Caroline, » a-t-il imagé.

Il considère que la montée d’un Québécois à Montréal est plus fulgurante, mais que la descente aux enfers est plus importante. Sans se comparer à eux, il mentionne que des gars comme Patrick Roy et Guy Lafleur ont eu de la difficulté à rebâtir leur relation avec le CH.

Théo part de plus loin, ceci dit.

Si l’ancien gardien continue de parler contre l’organisation comme il le fait, il ne doit pas s’attendre à se voir être applaudi sous peu au Centre Bell.

En rafale

– Un peu comme Julien qui est parti de Boston pour revenir à Montréal?

https://twitter.com/TVASports/status/1218682227468525568

– Un jeune gardien à Toronto? [RDT]

– Incroyable, quand on y pense.

– Marc Bergevin et Marc-André Fleury : tout un duo comique!

– Price doit profiter des moments, selon Fleury.

– Un vieux diesel, ce Joe.

PLUS DE NOUVELLES