Jean-Jacques Daigneault a refusé de répondre à une question concernant Karl Alzner

Jean-Jacques Daigneault a pris sa retraite en 2001, après avoir quitté la LNH et avoir disputé la saison 2000-01 dans la IHL (à Cleveland).

En 2005, il est devenu assistant-coach dans la ECHL (à Phoenix) et quelques mois plus tard, il a fait le saut dans la AHL (toujours à titre d’assistant à l’entraîneur). Il a passé six saisons à coacher les défenseurs du Wolf Pack/Whale, le club-école des Rangers, avant de faire le saut dans la LNH. Il a été entraîneur des défenseurs du Canadien de Montréal de 2012 (saison d’après-lock-out) à 2018.

Après avoir été remplacé par Luke Richardson lors de l’été 2018, Daigneault a accepté un emploi d’assistant-entraîneur avec le Rampage de San Antonio (AHL) la saison dernière. Son équipe n’a pas fait les séries… et il a annoncé hier avoir accepté de devenir l’entraîneur-chef des Mooseheads de Halifax (LHJMQ). Il succédait encore une fois à Éric Veilleux.

À noter que le Rampage est le club-école des Blues et que même s’il a terminé sa saison le 13 avril (non-participation aux séries), ses entraîneurs ne pouvaient pas passer d’entrevue avec une autre équipe. Daigneault n’avait écoulé qu’une année d’un contrat de trois.

Daigneault s’est dit excité par le nouveau défi que représente celui d’être entraîneur-chef… de plusieurs adolescents. Il se croit prêt à s’adapter à la nouvelle génération.

Il a été questionné concernant comment c’était coacher Karl Alzner à Montréal (durant la première saison de ce dernier avec le CH) et de ce qu’il pensait de sa rétrogradation (définitive?) dans la Ligue américaine. Il a tout simplement refusé de répondre, indiquant qu’Alzner était un joueur dont il n’avait pas envie de parler.

Lisez entre les lignes…

En décembre dernier, Daigneault avait été questionné à savoir c’était comment coacher P.K. Subban à Montréal… et il avait indiqué qu’il avait trouvé ça merveilleux!

Lisez entre les lignes, encore…

Daigneault et Julien ont fort probablement dû continuer de faire jouer Karl Alzner même si ce dernier ne suivait pas le rythme en 2017-18, peu de temps après la signature de ce dernier. Il fallait tout de même backer le DG un peu…

Est-ce que Daigneault croit qu’un gars comme Alzner a pu lui coûter son emploi? Ça se peut…

Mais au final, une chose m’apparaît évidente. Daigneault est un homme heureux prêt à relever un nouveau défi. Il souhaitait parler de ce nouveau défi ou de choses positives de son passé hier en entrevue. Alzner ne faisait pas partie de ni l’une ni l’autre de ces deux catégories-là.

Hâte de voir si Alzner va disputer toute la saison 2019-20 à Laval…

En rafale

– Êtes-vous du même avis que Marc-Olivier?

– Laurent Ciman ne participera malheureusement pas au duel de samedi. #TorontoFC #Impact

– Samuel Piette retournera-t-il jouer en Espagne? Avec l’année d’option à la discrétion de l’Impact, je ne crois pas que ça se produira à court terme… mais ça me fait quand même peur.

– Une troisième opération pour David Ortiz depuis la fusillade.

PLUS DE NOUVELLES