« J’ai tellement été brainwashé que je suis resté conditionné » – David Desharnais

Dans sa chronique du jour, Réjean Tremblay y va d’une analyse poussée sur ce qui mène à l’idée, entre autres de Georges Laraque, que les joueurs fuient Montréal à cause des médias.

Tranquillement, au fil du texte très accrocheur, on vient à bien saisir le point de vue de Réjean Tremblay : le problème est créé par le Canadien, qui contrôle tout ce qui se passe dans l’entourage de l’équipe, ce qui instaure un climat de stress au sein des joueurs.

Il raconte une anecdote frappante pour appuyer ses propos : lors d’un voyage en Russie, l’an dernier, il a eu la chance de s’entretenir avec Maxime Talbot et David Desharnais.

L’ancien du Canadien n’était pas très à l’aise, au point où Réjean Tremblay lui a lancé qu’en étant loin du Centre Bell, Desharnais a le droit de penser et de parler.

La réponse de l’attaquant à tomber en bas de notre chaise.

« J’ai tellement été brainwashé que je suis resté conditionné. »

Il est vrai que Desharnais a débuté sa carrière avec le Tricolore à l’ère de Pierre Gauthier, là où le contrôle de l’image et la paranoïa, pour reprendre les mots de Réjean Tremblay, ont été à un paroxysme. C’est tout de même un peu triste de constater qu’après toutes ces années, les vieux réflexes sont encore bien ancrés dans les habitudes de David Desharnais.

Est-ce que Réjean Tremblay a raison sur toute la ligne? Peut-être pas, mais il a un point de vue très étoffé qui se doit d’être considéré.

Mais si, comme il le dit, Hudon a eu la commande de ne pas faire de commentaires aux journalistes lors du tournoi de golf de Jonathan Drouin, cette semaine, ça démontre que le contrôle de l’image est encore présent au sein du Canadien.

C’est dommage, car en bout de ligne, ça éloigne un peu les fans de leurs joueurs.

J’aimerais mieux que l’on laisse plus de lest aux joueurs. Ça donnerait plus de belles entrevues comme celle de Max Domi avec Kevin Raphaël, cet été. C’était très rafraichissant et je suis convaincu que les partisans en veulent plus, des moments du genre à se mettre sous la dent!

En rafale

– Il maîtrise bien le sarcasme aussi, visiblement!

– L’ancien du Canadien, Magnus Nygren, s’est blessé sérieusement au genou.

– Nikolai Zherdev tente de relancer sa carrière en Russie.

– Le meilleur pointeur de l’histoire de la KHL a été repêché par les Blue Jackets en 9e ronde en 2002… et n’a jamais foulé la glace dans la LNH.

PLUS DE NOUVELLES