Il s’occupe des effets sonores dans la bulle de la LHJMQ

Si vous avez syntonisé TVA Sports au cours des derniers jours, vous avez probablement remarqué que le hockey junior de la LHJMQ est de retour. Difficile de l’ignorer au nombre de campagnes publicitaires qu’on voit passer sur le sujet! Des matchs sont disputés dans une bulle, qui est située à Québec, plus précisément au Centre Vidéotron.

Comme pour la LNH cet été, il est impossible pour la LHJMQ d’accueillir des partisans sur place pour assister aux matchs. Et comme la LNH, la LHJMQ s’est dotée d’un outil afin de le faire oublier aux joueurs.

Cet outil s’appelle Daniel Sylvain. Il est DJ lors de plusieurs événements sportifs dans la région de la capitale, dont les matchs de football du Rouge et Or de l’Université Laval, ceux de baseball des Capitales, et, bien sûr, ceux des Remparts.

Or, dans un entretien avec Radio-Canada, monsieur Sylvain a fait part d’une importante différence entre son travail et celui qui a été fait à Toronto et Edmonton. C’est que la LNH pouvait profiter de la bande sonore du jeu vidéo NHL 20 d’EA Sports pour imiter les bruits de foule. Dans la bulle de la LHJMQ, on ne peut pas se servir de ces sons et le DJ a dû lui-même monter ses audios.

Il s’en sert pour les mises en échec, les tirs importants et, évidemment, pour les buts.

En plus des effets sonores, celui qui dit prendre beaucoup de plaisir à faire son travail doit s’occuper de la musique. Qui est son public cible? En d’autres mots, pour qui choisit-il les pièces musicales? Selon ses dires, la sélection se fait en fonction des joueurs (tous âgés de 16 à 20 ans), mais aussi des auditeurs qui écoutent le match par webdiffusion (ou à TVA Sports, mais il n’aurait quand même pas fallu s’attendre à ce que la SRC nomme un rival dans son reportage).

Levons notre chapeau à cet homme, dont le travail est littéralement d’enflammer une foule qui n’existe pas.

En rafale

– C’est terminé pour l’Impact…

– Le Québécois pourra-t-il se tailler une place avec l’équipe?

– Pourra-t-il, un jour, retrouver le niveau de jeu qu’il avait avec les Cowboys de Dallas à l’époque. [Attitude Football]

– C’est ce qu’on appelle une tentative de coup de circuit.

– Depuis le temps qu’on veut voir ça!

PLUS DE NOUVELLES