Le Canadien doit commencer à sérieusement craindre les Canucks

Le Canadien disputera quatre matchs en six jours à partir de ce soir. Un match revanche face aux Oilers à Edmonton, puis trois duels face aux Flames, qui poursuivent actuellement le Canadien.

First, il faudra parvenir à museler le monstre à deux têtes des Oilers ce soir, ce qu’on a été incapable de faire lundi soir dernier.

Second, il faudra parvenir à contenir une équipe qui sera fort probablement très motivée vendredi, samedi et lundi. Si les Flames de Darryl Sutter n’ont pas le couteau entre les dents face à l’équipe qui les devance, ils ne l’auront jamais et ne représentent plus une menace.

Les trois matchs à Calgary seront cruciaux. C’est là qu’on verra de quel bois peut se chauffer (ou non) notre Canadien. Rappelons que Jake Allen disputera deux des trois prochains matchs et Cayden Primeau, l’autre. Carey Price risque de devoir attendre le retour de l’équipe à Montréal avant de disputer son prochain match.

Pendant ce temps, espérons que Primeau ou Allen ne se blessera pas car ce serait la catastrophe.

On parle beaucoup des Flames, mais il va falloir commencer à davantage parler des Canucks comme menace potentielle pour le Canadien. Les Canucks ont encore gagné hier soir (6 à 3 face aux Maple Leafs). Ils n’ont toujours pas perdu depuis leur retour au jeu.

Et ils viennent de passer devant les Flames lorsque l’on classe les équipes de la division Nord via leur pourcentage de points obtenus par rencontre.

(Crédit: NHL.com)

Est-ce que les Canucks sauront maintenir la cadence? Leur calendrier sera extrêmement chargé d’ici la fin de la saison régulière (17 matchs en 28 jours), mais huit de ces 17 matchs seront disputés face aux Sénateurs et aux Flames.

Le CH et les Canucks ne s’affronteront plus l’un et l’autre (malheureusement pour le Canadien).

À quel point est-ce que ça commence à chauffer pour le CH?

Voici les probabilités de voir le Canadien faire les séries selon les modèles mathématiques les plus populaires :

MoneyPuck : 78,2 %
SportsClubStats : 88,3 % et 77,2 %
Hockey-reference : 75,2 %

OK, ces pourcentages sont encore bons de manière absolue…

Mais il faut aussi tenir compte des tendances.

Le CH a perdu 5 de ses 7 dernières rencontres.

Les Canucks ont remporté leur deux matchs depuis leur pause COVID-19.

À noter que les Canucks et le Canadien ont sensiblement le même nombre de joueurs sur la touche actuellement.

Oui, il faudrait vaincre les Oilers ce soir. Certains éléments qui se font plus silencieux depuis quelques semaines devront se réveiller.

Et oui, il faudrait parvenir à aller chercher au moins deux matchs face aux Flames d’ici la fin du voyage…

Mais il faudra aussi espérer voir les Canucks se planter. Et les Canucks disputeront leur quatre prochaines rencontres face aux pauvres Sénateurs…

Mercredi chez le Canadien

Le Canadien devrait tenir un court morning skate cet après-midi (heure du Québec) avant de croiser le fer avec les Oilers. Rappel : le match sera diffusé sur les ondes de RDS dès 22h00. C’est Jake Allen qui obtiendra le départ.

Cole Caufield Jon Merrill devrait disputer un premier match dans ses nouvelles couleurs, lui qui s’est entraîné à la droite d’Alexander Romanov hier après-midi. Rappel : Merrill portera le #28 sur la patinoire.

Erik Gustafsson devrait être en mesure de participer au morning skate, mais il serait TRÈS étonnant de le voir dans la formation dès aujourd’hui. Peut-être vendredi (à la place de Merrill ou Romanov)? Rappel : Gustafsson portera le #32 avec sa nouvelle équipe.

Il sera intéressant de voir si les nouveaux trios de Dominique Ducharme survivront jusqu’à ce soir. Est-ce que Jonathan Drouin sera vraiment utilisé à l’aile gauche du quatrième trio?

En même temps, le troisième et le quatrième trios sont interchangeables dans la hiérarchie, si vous voulez mon avis…

Reste que peu importe la composition des différents trios, certains gars vont devoir se mettre à produire. Parce que ça fait dur depuis quelques matchs…

Je laisse le mot de la fin à Benoit Brunet :

« Sous Claude Julien, c’était chancelant et sous Dominique Ducharme, c’est chancelant. […] Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui sont meilleurs que l’année passée. »

PLUS DE NOUVELLES