Gino Odjick doit (encore) se battre pour sa vie

C’est une bien triste nouvelle qu’on a appris en se levant ce matin. Gino Odkick souffre à nouveau de l’amylose, une maladie qui s’attaque au cœur. L’ancien des Canucks, des Islanders, des Flyers et du Canadien avait lutté contre cette maladie il y a six ans. Les médecins de Vancouver lui avait alors littéralement annoncé qu’il perdrait la vie en l’espace de quelques mois, mais un traitement expérimental à Ottawa l’avait sauvé.

C’est dans une conversation avec Marc Brassard du journal Le Droit qu’il a révélé le retour de la maladie.

Gino a toujours cru qu’il était trop jeune pour mourir. Et pour cause, il vient à peine de fêter ses 50 ans! De voir la maladie s’acharner sur quelqu’un qui, aux dires de ceux qui le connaissent bien, est l’un des êtres les plus gentils qu’il y a sur Terre, est un véritable coup de pelle dans la face pour chacun de ses proches.

La bonne nouvelle pour Odjick, c’est que les spécialistes de la santé avaient de « bonnes » nouvelles pour lui. Le fait d’avoir détecté la maladie rapidement ouvre la porte à ce qu’un traitement efficace puisse être pratiqué et les chances de survie du gentil géant sont élevées.

Odjick n’était pas sans savoir que ses problèmes de cœur pourraient revenir. Un médecin lui avait souligné à l’époque que la maladie pouvait être de retour à tout moment. Il avait également indiqué espérer qu’elle ne lui fasse pas de mal d’ici les 20 prochaines années pour qu’il puisse profiter de la vie.

De nombreuses personnalité connues du monde du hockey ont tenu à rendre hommage à l’ancien dur à cuire de la LNH, à commencer par l’agent de joueurs Allen Walsh.

Une histoire d’une tristesse infinie.

En rafale

– De gros risques pris à long terme l’an dernier.

– Quel genre de saison pour la défense des Flyers?

– La pression monte chez les Rays de Tampa Bay.

– Bilan du travail de Marc Bergevin.

– Los Angeles refuse de plier.

PLUS DE NOUVELLES