Geoff Molson rêve à 4000 partisans par match, mais sait que le huis clos est possible

S’il y a bien une chose que Geoff Molson sait (et a acceptée), c’est que la prochaine campagne devra s’entamer à huis clos. Soit au Centre Bell, soit dans une ville bulle/hôte à temps partiel. Tu y entres pour deux semaines et tu y sors pour une semaine, genre. Lorsque tu es dans la bulle, tu peux toutefois te promener librement dans la ville, contrairement au plus récent tournoi estival.

Or, Geoff Molson sait qu’avant de voir un vaccin être approuvé, développé, distribué et administré, il devra faire une croix sur un retour à la normale au Centre Bell. Tel qu’il l’a confié à Alexandre Pratt de La Presse, le propriétaire du Canadien est conscient qu’en janvier ou en février, il ne sera pas en mesure d’accueillir 21 000 spectateurs les soirs de match.

« Ce ne serait pas responsable de pousser pour un retour à la normale sans vaccin. La normale, c’est 21 000 spectateurs. Mais on peut tranquillement s’ajuster pour [accueillir] des partisans dans le Centre Bell d’une façon sécuritaire s’il n’y a pas de vaccin. » – Geoff Molson à La Presse

Geoff Molson croit pouvoir faire entrer 4000 spectateurs dans le Centre Bell en créant des bulles familiales (ou de gens qui résident à la même adresse) séparées par une bonne distance les unes des autres et avec un masque sur le visage pour tout le monde.

Puisque je ne peux même pas faire entrer ma mère chez moi présentement, je ne crois malheureusement pas que ce soit pour bientôt ça, Geoff.

Rappelons que l’Impact a disputé quelques matchs devant 250 spectateurs cet été, alors que la transmission communautaire était très faible.

Alexandre Pratt rappelle ce matin dans La Presse que certains clubs suisses et finlandais peuvent accueillir entre 3000 et 7000 spectateurs dans leur aréna. Dans les Maritimes, il est possible de masser quelques centaines de personnes dans les estrades. Une source gouvernementale aurait toutefois confié à Pratt que le Québec ne songeait pas à permettre une telle chose à court ou à moyen terme.

Avec 4000 personnes dans les estrades, Geoff Molson ne ferait pas ses frais. Il perdrait encore de l’argent (un peu comme l’Impact cet été). Mais au moins, il aurait l’impression d’avancer.

Molson a aussi confié que la LNH évaluait la triste possibilité de devoir disputer la saison au complet à huis clos. Si c’est le cas, le système devra changer. Trop d’équipes ne pourraient pas survivre sans spectateurs.

Le propriétaire du Canadien a versé des larmes lors d’une récente réunion virtuelle avec ses employés. Il est aussi venu les yeux plein d’eau devant Guillaume Lefrançois et Alexandre Pratt hier. Il n’a toutefois jamais songé à vendre l’équipe ou à aller chercher de nouveaux actionnaires. Ni à demander de l’aide financière supplémentaire aux différents paliers de gouvernement.

Il rêve plutôt au moment où tout ça sera derrière nous… où les gens pourront à nouveau aller voir un match de hockey et des spectacles. Il sait qu’il en a encore pour au moins six mois de vache maigre, mais il préfère penser à la prochaine étape… à la suite des choses.

Je vous invite à lire la fin du texte d’Alexandre Pratt ce matin. Geoff Molson y confirme un peu ce que Marc Denis dénonçait il y a quelques jours : le Canadien a une liste et il respecte sa liste lors du repêchage. Il ne fait pas vraiment d’exceptions pour forcer la sélection de joueurs québécois.

« Ils (Trevor Timmins et Marc Bergevin) savent aussi qu’il faut toujours choisir le meilleur joueur disponible, d’après nos analyses. Peu importe sa nationalité ». – Geoff Molson à La Presse

Or, qu’on arrête juste de nous dire qu’il est important pour l’organisation de repêcher des Québécois.

Je crois que Paul Wilson aurait dû mieux préparer Geoff Molson sur cette question-là… ou qu’il doit désormais avouer aux partisans que repêcher des gars de chez nous n’est pas très important pour l’organisation. Parce que c’est un fait… et que les gens détestent se faire prendre pour des valises. Ils détestent entretenir de l’espoir alors qu’il n’y a aucune matière à en avoir.

Je suis persuadé que ça aiderait plusieurs partisans à comprendre et à l’accepter.

En rafale

– Joyeux anniversaire Stéphane.

– Qui marquera nos buts gagnants la saison prochaine?

– Un seul mot : Wow!

– Les Raptors du Kentucky?

– Texte intéressant.

PLUS DE NOUVELLES