Fin de la rotation à trois gardiens à Laval : Kinkaid va-t-il payer?

Il y a à peine une semaine, l’entraîneur-chef du Rocket de Laval Joël Bouchard a annoncé qu’une rotation à trois gardiens entre Cayden Primeau, Michael McNiven et Keith Kinkaid allait s’installer au sein de son équipe.

Aujourd’hui, cette rotation n’existe (déjà) plus. Après avoir subi trois défaites consécutives, c’était à prévoir : l’équipe est dans la course aux séries et ne peut plus se permettre de donner un départ à un gardien qui ne fait pas le travail. L’option qui donne le plus de chances au club de gagner doit absolument être utilisée, sans quoi la saison du Rocket sera en péril.

Et l’équipe n’a jamais participé aux séries, ce qui doit arrêter cette année. 

Nous savons que Keith Kinkaid était dans les gradins, lors du dernier match, après une défaite difficile contre les Marlies. Cayden Primeau a perdu ses deux derniers matchs, mais c’est lui qui a encore la confiance de son coach. 

La question persiste : Kinkaid devra-t-il payer? On l’accommode en lui donnant des départs, et ce même s’il n’a pas fait ses preuves cette saison. Si l’on lit entre les lignes, on peut considérer que le vétéran pourrait demeurer dans les gradins et voir McNiven le surpasser. Il possède présentement une fiche de trois victoires et neuf défaites dans la Ligue Américaine, depuis son renvoi. Il ne stoppe que 87,7% des tirs, un rendement similaire à celui qu’il conservait dans la LNH.

C’est Joël Bouchard qui prendra la décision, et il se peut que Kinkaid ne soit pas d’accord. Mais bon. Pour l’instant, l’objectif, c’est les séries. Et l’entraîneur-chef fera ce que ça prendra pour s’y rendre.

D’ailleurs, Lukas Vejdemo est de retour. Il jouera ce soir, à Hartford. 

En Rafale

– Assez, oui.

– Incapables d’échanger Bogosian! Ça va mal…

– Le Québécois continue d’impressionner.

– Mise à jour.

– La décision est prise.

– Euh, quoi?

PLUS DE NOUVELLES