ENTREVUE : Nick Suzuki offre des billets à Jesperi Kotkaniemi et a hâte de jouer à Montréal

Le Storm de Guelph a conclu énormément de transactions, cette saison, pour se donner un statut d’aspirant sérieux. L’une des acquisitions de l’équipe paie particulièrement en ce moment, et il s’agit de Nick Suzuki.

Après avoir perdu les deux premiers matchs de la série face aux 67’s, le Storm s’est ajusté lors de son retour à la maison et n’a plus jamais regardé derrière. Ils retournent maintenant à Guelph avec une avance de 3 à 2 et la chance de rafler les grands honneurs devant leurs partisans. L’équipe de George Burnett a vécu beaucoup de changement et d’épreuves, cette saison, mais leur résilience est incroyable : on voit présentement le plein potentiel de cette équipe, chose qui n’avait pas été possible en saison régulière. Du côté d’Ottawa, on ne joue tout simplement plus de la même façon depuis trois matchs. Jouer avec énergie en troisième période, ça ne suffit pas.

Après la dernière victoire du Storm, je me suis entretenu avec Suzuki, accompagné de mon homologue de TVA Gatineau Olivier Boissé. L’espoir du Canadien nous a offert quelques réponses intéressantes.

Tout d’abord, je l’ai abordé à propos de la présence de Jesperi Kotkaniemi à Ottawa pour voir ce match d’importance. Suzuki a mentionné que KK l’avait texté jeudi pour lui demander s’il pouvait lui donner des billets. Il a accepté et en a acheté pour son père et lui.

Lorsque questionné à propos du hype qui se développe autour de son nom en vue de ses débuts à Montréal l’an prochain, il a répondu avec beaucoup d’humilité.

« Je sens un peu de hype, mais je n’ai rien fait dans la LNH. Je dois saisir l’opportunité et avoir un bon été, me préparer pour le camp et leur montrer que je peux être un joueur de la LNH. Mais je dois faire le travail et leur prouver. »

Ses deux réponses sont disponibles ci-dessous.

Outre les réponses à propos de Kotkaniemi et du Canadien, je l’ai questionné à propos de son développement et sa réponse fut très intéressante. Souvent jugé pour sa vitesse, Suzuki a montré lors des dernières semaines qu’il possédait un bon coup de patin, dont il se sert très bien pour se déplacer de façon efficace et rapide.

« Le jeu est plus rapide en séries, mais maintenant je suis habitué de jouer avec un rythme élevé. Je n’ai jamais joué avec autant de vitesse dans la OHL. »

Comme mentionné précédemment, la prochaine étape sera de conclure cette série avec une victoire lors du match #6, sans quoi ils reviendront à Ottawa pour un match ultime. Suzuki croit que le retour à la maison a joué un rôle énorme dans leur retour.

« C’était juste une question de revenir à Guelph et de bâtir notre confiance devant nos partisans. Ils sont une bonne équipe et ont terminé au premier rang pour une raison, donc devenir de plus en plus confiant est énorme pour nous. […] On n’a pas encore été dans cette position (3 à 2), mais on va se reposer et être prêts. »

Suzuki est un jeune très agréable et ne sera certainement pas un problème à Montréal. Il agit déjà comme un professionnel et s’est énormément amélioré sur plusieurs facettes de son jeu.

  • Sa vitesse. Comme il l’a dit, il a réussi à développer son coup de patin pour qu’il soit plus efficace et on ne remarque plus une lacune lorsqu’il est sur la patinoire.
  • Son jeu physique. Hier soir, deux joueurs des 67’s sont venus le frapper et il est resté debout, fort comme un roc, alors que ses deux adversaires sont tombés au sol. Il n’a pas peur de frapper pour s’approprier le disque.
  • Son jeu défensif. Sur 200 pieds, Suzuki est très bon. Il sait où se positionner, utilise bien son bâton et joue aussi en désavantage numérique.

En Rafale

– C’est la fête de Brad Marchand.

– Lance Stroll en arrache.

– Écoutez ça, c’est très divertissant.

– Le Canadien fait un portrait de Alex Newhook.

PLUS DE NOUVELLES