Ducharme et Bergevin jouent présentement leur poste avec le Canadien

Marc Bergevin a connu une entre-saison du tonnerre puis, son équipe a répondu de belle façon en janvier.

Le 3 février, le Canadien montrait une fiche de 7-1-2, après avoir affronté les Maple Leafs, les Oilers, les Canucks et les Flames. On se disait que ça allait continuer ainsi puisque l’équipe était profonde et qu’elle n’avait toujours pas affronté les pauvres Sénateurs encore. On osait même parler de Coupe Stanley lors de certains shows télé de sports…

Mais tout s’est mis à dérailler lors des deux matchs suivants, d’ailleurs contre les Sens.

Puis, Claude Julien et Kirk Muller ont été congédiés.

Stéphane Waite a été congédié à son tour (en plein match).

Le CH n’a remporté que trois de ses huit matchs face aux Sénateurs, la pire équipe de la division Nord.

Marc Bergevin a éliminé le dernier rempart qui le gardait en sécurité… et il a maintenant toute la pression sur ses épaules. Il est plus que jamais à risque.

(Crédit: Twitter/capture d’écran)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les chances de ne pas le revoir la saison prochaine existent bel et bien. Qui aurait pu prédire une telle chose en décembre ou en janvier dernier?

Marc Bergevin possède – tout comme Claude Julien avant son renvoi – encore une année de contrat à titre de DG de l’équipe. On voit rarement un DG entamer une saison morte sans au plus de 13, 14 mois de contrat, surtout dans de gros marchés. Est-ce imaginable de voir Geoff Molson prolonger prochainement le contrat de son DG?

Pas sûr…


First, Molson a acheté le reset de son DG il y a trois ans et il lui a donné carte blanche l’automne dernier. Il lui a permis de dépenser tous les dollars comptables disponibles et ce, malgré la COVID-19 et ses conséquences. Il affirmait même que la reconstruction avait été difficile, mais que l’organisation avait fini de bâtir.

Le proprio… le DG… tout le monde chez le Canadien a répété à maintes reprises depuis le début de l’année que les attentes et les standards étaient élevés cette saison. Que l’objectif n’était pas seulement de faire les séries, mais d’y entrer et d’y faire des dégâts. S’enligne-t-on vraiment pour rencontrer ces objectifs élevés là présentement?

Les remplaçants de Julien, Muller et Waite ont été trouvés à l’interne. Oui, la COVID-19 n’aidait pas la recherche externe, mais il y avait aussi là un message indirect : le DG n’est pas en sécurité et il se peut fortement qu’il en soit à ses derniers milles à Montréal. Si c’est le cas, on souhaite que son remplaçant puisse embaucher les hommes de hockey qu’il a envie (et que l’organisation évite de payer encore plus de monde à ne rien faire chez lui).

Est-ce que Marc Bergevin en est à ses derniers moments à titre de DG du Canadien? Ça se peut. Disons aussi qu’on l’a déjà senti plus libre et plus confiant devant les caméras…

Terminera-t-il la saison? La question se pose. Pierre Gauthier a été remercié à la fin du mois de mars 2012. Bob Gainey? Il a cédé sa place en février 2010. Le DG cède souvent sa place avant la fin de la saison chez le Canadien.

Si jamais le Tricolore ne parvient pas à consolider sa place en sériesce qui est tout de même peu probable pour l’instant -, on pourrait voir Marc Bergevin être remercié plus tôt que tard.

Oui, Marc Bergevin joue son poste présentement… sans pour autant pouvoir faire quoi que ce soit de concret. Comme on dit, les jeux sont faits et rien ne va plus pour Bergevin.

Par contre, le remplaçant de Bergevin n’aurait pas une tâche facile. Il prendrait une équipe accotée au plafond salarial qui mise sur plusieurs vétérans à gros contrat : Price (5 ans), Weber (5 ans), Petry (4 ans) et Gallagher (6 ans)… et sur Byron, Anderson, Drouin, Chiarot et Toffoli. Aucune marge de manœuvre ou presque.

Sans compter les joueurs qui seront admissibles à l’autonomie…

Il sera difficile de modifier l’identité de l’équipe à court terme.

Il y a aussi Dominique Ducharme qui joue son poste actuellement. S’il ne parvient pas à faire gagner le Canadien au cours des prochaines semaines – et que son DG est congédié -, il serait TRÈS surprenant de voir le prochain DG le nommer entraineur-chef de façon régulière. Il souhaiterait plutôt faire une coupure avec le passé.

Quand Julien s’est vu montrer la porte, il montrait une fiche de 9-5-4.

Depuis qu’il a pris la relève, Dom Ducharme montre une fiche de 10-9-5.

Est-ce que congédier Claude Julien était nécessaire? Je le pense.

Est-ce que Dom Ducharme fait mieux que Julien? Non.

Pourquoi? Un mix d’inexpérience et de rendement décevant de plusieurs joueurs, à mon avis…

Est-ce tout de sa faute? Bien sûr que non! Mais fait-il le boulot? Dur de répondre oui, quoi qu’en pense Mikaël Lalancette.

Il ne reste que 14 matchs – trois semaines et des poussières – pour voir tout le monde sauver sa peau. On mise encore beaucoup sur le « entrons en séries et là, tout peut se passer. »

Espérons que c’est ce qui se produira sinon on aura peut-être droit à BEAUCOUP d’années de misère chez le Canadien… et disons qu’on a déjà assez donné à ce chapitre, non?

Malheureusement, les récentes performances de l’équipe n’ont (vraiment) rien d’encourageant. Si les gens à l’interne sont inquiets, je peux l’être aussi? Samedi soir, j’ai vu un coach à court de solutions. Et je ne suis pas le seul…

Marc Bergevin a menotté son entraîneur-chef en rappelant Xavier Ouellet, Alexander Romanov et Paul Byron après 15h00 lundi dernier. Pourquoi n’avait-il pas prévu le coup avec Ouellet (vs Leskinen)? Était-il obligé de sauver des pinottes comtables et d’ainsi perdre deux rappels réguliers sur quatre avec Byron et Romanov? Est-ce que ces erreurs lui auront coûté sa job?

Cole Caufield et Jake Evans sont pognés sur le taxi squad et Eric Staal continue de jouer soir après soir.

Aura-t-on droit à un gros ménage de printemps/été au cours des prochaines semaines?

Si vous m’aviez fait lire cette chronique là en janvier, je vous aurais traités de fous. Comme quoi tout peut changer très vite, dans le monde du hockey…

Je ne vois que deux scénarios possibles pour Marc Bergevin cet été : il est congédié ou il voit Geoff Molson prolonger son contrat de 3 à 5 ans. Qu’est-ce qui a le plus de chances de se produire selon vous?

Dire que dans deux, trois semaines, on pourrait commencer à se demander qui remplacera Marc Bergevin à Montréal…

Je préférerais de loin parler des chances du CH de remporter un quatre de sept face à l’ennemi juré torontois. Si elles sont bien, ces chances-là…

Ah oui… Et Trevor Timmins, on fait quoi avec lui?

En rafale

– Est-ce que tous les joueurs ont l’équipe à cœur?

– Est-ce bon signe pour ce soir… ou annonciateur d’un retour du balancier?

– Tyson Barrie quittera-t-il (déjà) Edmonton? [NTR]

Wow!

– Braden Hotlby était en grande forme à son retour hier soir!

PLUS DE NOUVELLES