Drew Doughty critique sévèrement des coéquipiers des Kings

Pas besoin de regarder tous les matchs des Kings de Los Angeles pour savoir que cette équipe connait des difficultés. Si puissante au début de la dernière décennie, il ne reste pratiquement rien de l’énergie positive de cette formation qui a remporté la Coupe Stanley en 2012 et 2014. Ceux qui n’ont plus rien de rois en Californie croulent présentement dans les bas-fonds de la Division Ouest de la LNH.

Los Angeles s’est incliné sept fois à ses dix dernières parties et est sur une séquence de trois revers consécutifs. Après la défaite de lundi soir face aux Coyotes de l’Arizona, le défenseur étoile Drew Doughty a vivement critiqué certains de ses coéquipiers, allant jusqu’à douter de leur niveau de compétition lorsque questionné sur le manque de désespoir de l’équipe.

« Je pense que c’est ce qui a manqué lors des cinq derniers matchs. Nous n’avons eu aucune intensité, personne qui compétitionne. Je ne devrais pas dire ça. Certains joueurs ont compétitionné à chaque match, d’autres ont eu de bons matchs et ont pris des matchs de congé. On perdait 4-1 en troisième période, j’espère bien qu’on jouait avec un peu plus de désespoir. Mais c’est absolument ridicule que nous n’ayons pas joué comme ça en première et en deuxième période. Ou lors des quatre derniers matchs, en plus de celui face à Vegas. »

– Drew Doughty via visioconférence

Ouch…

Imaginez si Shea Weber ou Carey Price osait tenir de tels propos après un match. Surtout si le Canadien jouait aussi mal et était aussi mal positionné au classement que les Kings.

Je miserais beaucoup d’argent sur une panne temporaire de Twitter au Québec, une émeute sur la rue Ste-Catherine un appel au calme de Guy Lafleur à la radio québécoise.

En même temps, est-ce qu’on peut en vouloir à Doughty? Il était l’une des pièces maîtresses des Kings lors de leurs deux championnats et doit se contenter d’équipes moribondes depuis quelques saisons. Un gagnant veut gagner, c’est aussi simple que ça!

En rafale

– Ce serait le premier boycott du genre par les États-Unis depuis les jeux de Moscou en 1980

– Les gardiens du Rocket (et un ancien de Laval) connaissent un saison du tonnerre!

– Avoir laissé partir Andrei Markov ou avoir fait l’acquisition d’Andrew Shaw?

– Bonne nouvelle!

– J’adore le hockey.

PLUS DE NOUVELLES