Dossier Jakub Voracek : l’art de lancer des spéculations…

Il me semble que Jakub Voracek pourrait être une arme intéressante pour le Canadien de Montréal, lui qui, à 29 ans, continue de déposer des points au compteur. L’an passé, l’ailier des Flyers a récolté un total de 66 points en 78 rencontres. Malgré une saison très ardue pour les Flyers de Philadelphie, Voracek a été régulier comme une horloge. Pendant la campagne 2018-19, il n’a connu qu’une seule longue disette (du 15 au 27 novembre).

Monsieur Yvon Pedneault, qui n’est pas un insider, soit dit en passant, a affirmé que Voracek figurait sur le marché des transactions. Pendant l’été, les Flyers de Philadelphie pourraient valser ici et là afin de tenter de transiger l’une de leurs barbes rousses. Cependant, il empoche un salaire moyen de 8.25 millions de dollars jusqu’en juillet 2024. What? On peut comprendre les Flyers de tenter de le monnayer… ce qui sera certes une mission très difficile.

Il a la barbe d’un fier Flyer. – Capture d’écran YouTube

Je vois très mal Marc Bergevin mettre la main sur un joueur de 29 ans qui empoche un salaire plus élevé que ce qu’il apporte réellement sur la surface glacée. Il est bon, mais est-il l’une des plus grandes vedettes de la Ligue nationale? Non… mais il empoche tout de même pratiquement le même salaire qu’un Sidney Crosby, par exemple. En tout cas…

Le nouveau pilote des Flyers, Alain Vigneault, a livré un premier message d’importance à son nouveau patron, Chuck Fletcher : va me chercher un as en défensive, Chuck! Donc, aussitôt, les spéculations se sont mises à tourner, l’agneau sacrifié pourrait devenir justement Jakub Voracek. Tout compte fait, pour obtenir un homme comme Voracek, une équipe devra déposer une offre que Fletcher ne pourra pas refuser. Le Canadien cherche aussi un défenseur, donc, à partir de là, oubliez ça.

Les spéculations, c’est facile, mais dans la réalité, ça ne se passe pas tout à fait comme ça.

En rafale

– Un très beau reportage de l’ami Mik Lalancette.

– J’aime beaucoup ce type d’amour au sein d’une formation. Cette équipe a mis de côté sa défaite lors de la Coupe du Président pour se concentrer sur le moment présent.

– Qui sont-ils?

– Philippe Boucher est en route vers Drummondville.

– Bonne fête monsieur Yvon Lambert.

PLUS DE NOUVELLES