Dominique Ducharme voit des similitudes entre Cole Caufield et Martin St-Louis

Cole Caufield est un jeune joueur spécial. On l’a vu durant la dernière année, alors qu’il a brûlé la NCAA, inscrit quatre buts en deux matchs dans la LAH et fait sa marque dans la LNH.

Il ne faut pas avoir des attentes démesurées pour le jeune, mais il démontre qu’il a sa place avec les grands (et ce, même s’il n’est pas un colosse) et qu’il pourrait être un joueur important avec le Canadien pour plusieurs années.

Dominique Ducharme est lui aussi un grand fan du jeune. Un peu plus tôt aujourd’hui, l’entraîneur-chef du CH a été questionné sur son jeune joueur et sur les parallèles qu’il pouvait tracer avec Martin St-Louis, un joueur que Ducharme a connu alors qu’il était un joueur pour l’Université du Vermont.

Ducharme a noté que les deux possèdent la capacité d’être constamment en mouvement, ce qui leur permet de compenser même s’ils ne sont pas les plus costauds. Il remarque aussi que les deux sont difficiles à arrêter et qu’ils possèdent chacun un atout offensif notable (le tir de Caufield et la fabrication de jeu de St-Louis).

C’est assez flatteur pour un jeune joueur de voir son style de jeu être comparé à un intronisé au Temple de la renommée par son entraîneur!

Évidemment, ça ne veut pas dire que Caufield est au niveau de St-Louis. Il est encore bien loin de l’être et ne le sera peut-être jamais, mais il y a un parallèle à tracer entre les deux. Le jeune apprend rapidement, et c’est pour cette raison qu’il est un espoir aussi emballant. C’est un peu la même chose pour Nick Suzuki.

Et je ne vise pas des jeunes comme Jesperi Kotkaniemi avec cette affirmation. Il y en a qui prennent un peu plus de temps pour se développer, et c’est bien correct ainsi. Or, voir des espoirs s’améliorer à chaque présence, ça amène un aspect tangible, et c’est ce qui est excitant.

On verra donc ce que le futur de Caufield nous réserve. Mais s’il atteint le niveau de St-Louis ou qu’il s’en approche durant ses belles années, ce sera déjà exceptionnel.

En rafale

– Pekka Rinne remporte le trophée King-Clancy.

– Quel joueur, celui-là.

– Dommage. Il le méritait.

– MadBum pourrait-il changer d’adresse?

– L’Argentine et le Chili font match nul à la Copa America.

PLUS DE NOUVELLES