Daniel Carcillo lance une flèche à l’Association des joueurs

L’ancien dur à cuire Daniel Carcillo, à la retraite depuis 2015, est tout sauf silencieux depuis ce temps.

Il a été de ceux qui ont poursuivi la LNH pour sa gestion du dossier des commotions subies par les joueurs. Et il n’a pas embarqué dans le bateau lorsqu’une entente sur le sujet a été annoncée, en disant qu’il allait s’y opposer.

Il a aussi eu le courage de dénoncer le traitement qu’il a eu pendant sa première année dans le circuit junior, afin que ça ne se reproduise plus.

Plus tôt aujourd’hui, l’Association des joueurs de la LNH a publié une déclaration qui encourageait ses membres à appuyer les joueuses de la défunte Ligue canadienne de hockey féminin, qui ont choisi de prendre une année sabbatique pour la prochaine saison afin de travailler à une ligue unifiée sur tout le continent.

Carcillo n’a pas manqué sa chance pour envoyer une réplique acide envers l’Association des joueurs.

En tant qu’ancien joueur pour plus de 12 ans, qui n’a pas eu plus qu’un appel téléphonique quand j’ai pris ma retraite; et à qui on a tourné le dos pour le programme de transition parce que j’étais à la retraite depuis plus de 12 mois, laissez-moi vous dire que l’Association des joueurs est plus préoccupée à capitaliser sur une opportunité en relations publiques que par sa «famille».

Assez direct comme réplique, n’est-ce pas? Il a d’ailleurs attiré la sympathie de plusieurs internautes, dont certains seraient des anciens combattants et qui ont comparé leur situation à celle vécue par Carcillo.

Est-ce simplement de la jalousie de la part de l’ancien hockeyeur? On pourrait le croire à première vue, mais si on se place dans sa peau… difficile de le blâmer.

Quand on compare ce que la LNH a accordé à ceux qui l’ont poursuivie à ce que la NFL a fait de son côté avec ses anciens joueurs dans la même situation, impossible de ne pas être amer, non? Carcillo n’a pas senti un appui très fort de la part de l’Association des joueurs dans ce dossier, et c’est pleinement son droit.

Surtout que le témoignage de Gary Bettman sur la question, plus tôt cette semaine, n’a pas dû lui plaire.

Carcillo a peut-être l’air, par moments, d’un Don Quichotte qui se démène comme un diable dans l’eau bénite pour faire changer les choses, mais qui sait… À la longue, il va peut-être finir par rallier plus de joueurs derrière lui en leur donnant le courage et la volonté de changer les choses.

En rafale

– Dommage qu’il soit droitier…

– C’est très cool ce qui se passe en Caroline, mais ça doit durer maintenant!

– Amateurs d’histoire du hockey, ce texte va grandement vous plaire!

– Acheter des excréments d’anciens gagnants du Derby du Kentucky? Ouach! (Balle Courbe)

PLUS DE NOUVELLES