Cole Caufield, Alexander Romanov, Jake Evans et le dilemme du dernier rappel

Charlie Lindgren, Michael Frolik et Xavier Ouellet peuvent retenir leur souffle : à moins d’une vague de blessures, leur saison régulière chez le Canadien est terminée. Ouellet pourrait potentiellement aller jouer à Laval, mais les deux autres devraient assurément continuer de poireauter sur l’escouade de réserve.

On parle souvent du sacro-saint dernier rappel régulier du Canadien… et il vient de prendre encore plus d’importance depuis hier.

Quand le CH s’est menotté en effectuant trois rappels à la date limite des transactions, on ne se doutait pas forcément que cela aurait autant d’impact sur la suite des choses. Présentement, le Canadien ne peut rappeler qu’un joueur d’ici la fin de la saison – et je ne parle pas ici des rappels d’urgence liés à une blessure.

L’option facile, c’est de se dire qu’Alex Romanov, qui est présentement sur le taxi squad, sera éventuellement rappelé. Ainsi, Caufield, Jake Evans et lui seraient en haut… mais ce n’est pas si simple.

Dans les faits, à moins de placer un joueur sur la LTIR, il manquera d’argent pour garder tout le monde en haut. Mais surtout, il faut comprendre que Jake Evans et Cole Caufield ne sont pas officiellement rappelés. Ils sont rappelés… d’urgence.

Ce que cela veut dire, c’est qu’au retour des blessés (Jonathan Drouin et Paul Byron), il n’y aura plus d’urgence (dès qu’un club a 12 attaquants, il n’y a plus d’urgence) et les deux jeunes devront retourner sur l’escouade volante. Et comme les gars ne devraient pas manquer beaucoup de matchs, une décision devra survenir plus tôt que tard.

Résultat? Quand Paul Byron et Jonathan Drouin seront de retour, les deux kids seront en bas. Et ce, même si l’apport des forces fraîches a fait du bien.

Petite parenthèse ici. Marc Bergevin a été chercher plusieurs joueurs pour avoir de la profondeur et des jambes fraîches en vue de cette période difficile – et on voit l’impact. Malheureusement, il ne peut pas en utiliser d’autres chez les attaquants. C’est donc, en quelque sorte, une occasion ratée.

Entre Evans, Romanov et Caufield, je ne vois pas Evans être l’ultime rappel. Il a toujours été le premier à écoper cette saison et ce sera encore le cas. Il a beau avoir joué un bon match et avoir tout fait pour garder sa place, mais il se mesure à de trop grosses pointures.

Tout pointe vers un Romanov qui écopera aussi. Après tout, le CH a besoin d’attaque (ce que Caufield apporte), a besoin de voir les amateurs être excités par Caufield et n’a pas besoin d’un huitième défenseur. Et comme Marc Bergevin a fait écoper Romanov hier, il pourrait le faire encore.

Marc-Antoine Godin souligne un bon point : ce sont les joueurs autour de Caufield, et non pas le #22, qui doivent se lever. Ceci dit, le jeune a connu un bon match et je ne vois pas le CH, qui a fait des pieds et des mains pour le monter en haut, ne pas en faire à nouveau pour garder son implication et son tir foudroyant en haut à l’aide de l’ultime rappel du club.

Et ce, même si ça veut dire qu’à moins de voir deux défenseurs tomber au combat, la saison régulière d’Alexander Romanov est terminée.

En rafale

– Tim Thomas se remet au hockey.

– Un nom à surveiller.

– Oui, mais à quel prix?

– Quel joueur incroyable.

– Quel joueur incroyable, partie 2.

PLUS DE NOUVELLES