Carey Price : le plafond salarial aura eu un impact sur la décision de Ron Francis

Nous pouvons enfin tourner la page en ce qui concerne le repêchage d’expansion du Kraken de Seattle. Et disons que les choix faits par la toute nouvelle organisation de la LNH en fait jaser plus d’un ce matin.

La décision qui a surpris plusieurs amateurs aura été celle concernant Carey Price. Ce dernier était non protégé par le Canadien de Montréal et était disponible pour Seattle, qui a finalement décidé de jeter son dévolu sur Chris Driedger (il a signé un contrat de trois ans).

Personnellement, je m’attendais sincèrement à voir Price quitter pour la nouvelle franchise hier soir et je ne pense pas que je suis le seul. Dans ma tête, le fait de ne pas le choisir ne faisait aucun sens considérant l’impact qu’il peut avoir sur une formation de la LNH. C’est un des meilleurs gardiens de la ligue depuis déjà quelques années, après tout…

Mais, il faut croire que j’aurai eu tort sur toute la ligne. En prenant Cale Fleury, Ron Francis a (d’après moi) fait un beau cadeau aux partisans montréalais. C’est décevant qu’il soit parti, ça c’est sûr. Mais, auriez-vous mieux aimé perdre Price ou Fleury, en fin de compte?

Lors de la présentation de l’événement hier soir, le DG du Kraken y est allé de commentaires forts intéressants reliés à Price. Selon lui, c’est le plafond salarial du Kraken qui fait en sorte qu’on n’a pas décidé de choisir le gardien de but étoile.

Price et son salaire énorme de 10.5 millions de dollars par saison ont fait peur au Kraken et c’est amplement compréhensible. Ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise à l’idée de payer son gardien de but aussi cher que ça…

Néanmoins, j’ai l’impression que Francis va regretter sa décision dans quelques années. Aller chercher Carey Price aurait apporté beaucoup plus à la franchise que seulement son jeu sur la patinoire et c’est ce qui me fait encore questionner sur la nouvelle équipe du Kraken.

Non mais… avez-vous vu le line-up de cette formation-là? Pour l’instant, il n’y a pas grand-chose à mettre sous la dent. Ça risque de changer au cours des prochains jours, certes. Mais la chance de repêcher un gars comme Carey Price ne reviendra plus jamais, par contre.

En rafale

– Pourrait-il intéressé le CH?

– Justement en parlant du Kraken.

– Intéressant.

PLUS DE NOUVELLES