Carey Price est sceptique en rapport au retour au jeu

Carey Price a dialogué avec les médias aujourd’hui, ce qui a fait du bien à ses fans, qui avaient certes hâte d’entendre les propos du numéro 31. Le cerbère étoile du Canadien de Montréal a indiqué qu’il s’entraînait dans les installations de son ancienne formation junior à Tri City sans toutefois recevoir de tirs. Je vous rappelle qu’il n’a pas reçu un seul tir depuis 3 mois et demi, ce qui commence à en inquiéter quelques-uns.

Il a d’ailleurs précisé qu’il préparait son retour à Montréal, mais qu’il attendait de plus amples développements avant de quitter sa famille pour rejoindre ses coéquipiers. Price ne pouvait s’empêcher d’indiquer aux médias qu’il allait s’ennuyer de sa famille lorsqu’il protégera la cage du Canadien de Montréal lors des éliminatoires… si retour au jeu il y a.

Price a tellement raison au sujet des enfants qui grandissent très vite à cet âge-là. Pour un papa poule, laissez-moi vous assurer que je comprends pleinement sa réaction.

Cela dit, avec cette donnée au sujet de sa famille, il a souligné qu’il était déchiré entre optimisme et pessimisme en vue de ce retour. S’il avait réellement hâte de renouer avec l’action, il aurait été sans équivoque, non? On jase là… mais la sécurité des joueurs en préoccupe plus d’un, dont Carey Price. Les deux villes « bulles » devront être très sécuritaires pour attirer le maximum de joueurs.

N’oublions pas que Price représente une partie (les joueurs) qui, rappelons-le, négocient une nouvelle convention collective avec la LNH. D’où son optimisme et son pessimisme en même temps. S’il y a une entente, je vous gage qu’il deviendra très optimiste, mais pour le moment, il y a encore trop de questions pour le principal intéressé.

Au sujet de son équipe, Carey Price a mentionné que celle-ci ne s’est pas améliorée versus l’an dernier, alors qu’elle s’est battue pour une place en séries. Ce ne sera pas évident pour le Canadien, qui devra resserrer son jeu et souhaiter que chacun connaisse des moments de gloire, comme Max Domi et Jonathan Drouin, par exemple.

Monsieur Price a profité de ce passage devant les médias afin de souligner qu’une amie de sa mère était décédée de la COVID-19… Ce qui est très triste!

Bref, Price est conscient que vaincre les Penguins sera tout un défi, mais que ses coéquipiers et lui allaient être prêts pour lutter contre cette puissante formation.

En rafale

– Claude Julien suit la situation de près puisqu’il veut être de retour derrière le banc si retour il y a.

(Crédit: Capture d’écran Twitter)
(Crédit: Capture d’écran Twitter)

– Voici les scénarios possibles pour le Canadien de Montréal.

– Nate Thompson arbore une belle barbe de la quarantaine.

– Fribourg s’en est tiré malgré tout.

– Un peu de changement ne fait pas de mal.

PLUS DE NOUVELLES