Brady Tkachuk aurait aimé l’environnement montréalais

Il n’est pas question de sortir une rumeur tout bonnement indiquant que le plus jeune des deux frères Tkachuk a envie de venir s’installer à Montréal. Il est plutôt question du type de joueur qui carburerait en jouant à Montréal, comme le font Brendan Gallagher, Max Domi ou Phillip Danault. J’ose inclure Domi dans cette équation parce qu’il est arrivé à Montréal en explosant offensivement. La saison qu’il connaît cette année est peut-être seulement due à élément que nous ne savons pas.

Pourquoi jaser de ça en ce vendredi après-midi? La raison est fort simple : Arpon Basu a répondu à des amateurs lors de la journée questions/réponses du site The Athletic et l’une d’elles m’a interpellé : Nous avons vu certains joueurs venir à Montréal et jouer au-dessus de leur potentiel attendu (Max Domi, par exemple), alors que d’autres joueurs se sont effondrés en jouant dans le marché montréalais. Donc, quelle est la caractéristique numéro un qu’un joueur doit posséder pour s’épanouir à Montréal? Et selon vous (Basu), quel joueur qui ne joue pas avec le Canadien élèverait son jeu en jouant avec celui-ci?

Pour jouer à Montréal, ça prend plusieurs aspects, qui se résument en un mot : caractère. Les éléments qui sont inclus dans le « caractère » sont les suivants (livrés pas Basu) : Il faut être inconscient du bruit (avec tous les journalistes et blogueurs qui couvrent cette formation). Il faut être confiant et avoir une carapace pour gérer les propos vexants. Bref, les joueurs doivent être conscients qu’ils sont scrutés de façon minutieuse dans cette métropole francophone où le hockey est une religion.

Puis, selon Basu, Brady Tkachuk aurait adoré cet environnement, comme Domi l’a fait lorsqu’il a sauté dans cette piscine les yeux fermés. Son frère, Matthew, Jonathan Toews, Sidney Crosby, Alex Ovechkin, Nathan MacKinnon ou Connor McDavid ont tous cette étoffe pour réussir dans un environnement « hockey » comme la ville de Montréal. Ça prend ce petit quelque chose de spécial pour performer à outrance, c’est-à-dire se motiver avec cette pression énorme.

En résumé, c’est vrai que Brady Tkachuk aurait peut-être plus cadré avec ce marché que Jesperi Kotkaniemi, qui a été repêché avant lui.

En rafale

– Angelo Esposito est serein.

– Ça serait vraiment drôle de revoir certaines règles.

– Ce n’est pas rien.

– Pour tous les athlètes, j’imagine.

– Jerry Sloan est décédé.

PLUS DE NOUVELLES