Aucun joueur présent à Brossard n’a la COVID-19

Depuis peu, la LNH a changé sa manière de faire les choses en ce qui a trait aux annonces des joueurs qui ont la COVID-19.

On se souviendra qu’avant, les cas de COVID-19 étaient annoncés au besoin et non pas à date fixe. En plus, on pouvait savoir quelle équipe avait un cas dans son équipe, ce qui n’est plus le cas maintenant.

On se souviendra d’ailleurs que le gouvernement du Québec avait pris la même décision (l’annoncer à date fixe), mais avait reculé suite au mécontentement de la population.

Tout ça pour dire qu’il est difficile maintenant de savoir si c’est un joueur du CH ou un joueur d’une autre équipe qui est atteint.

Mais quand on y pense, on peut déduire des choses.

Prenons l’exemple d’aujourd’hui. Vous l’avez peut-être vu passer, mais la LNH a annoncé que 26 joueurs ont/ont eu la COVID-19 depuis le début du mois de juin. 15 d’entre eux sont dans leur complexe d’entraînement et les 11 autres ont été testés ailleurs que dans le contexte de leur arrivée au complexe d’entraînement de leur équipe.

Notez que 1450 joueurs ont été testés.

Selon les informations récoltées par Eric Engels, aucun des 15 joueurs qui sont dans leur complexe d’entraînement n’a le coronavirus.

Il s’agit d’une conclusion assez logique. Les cinq joueurs qui sont arrivés à Brossard ont patiné ce matin. Et parce que tous les joueurs qui sont au camp dans le cadre de la Phase 2 sont testés, on peut affirmer sans trop se tromper que les joueurs ne l’ont pas.

Ça ne veut pas dire qu’ils ne l’auront pas plus tard, compte tenu du fait qu’ils sortent en public. Ils ne sont pas dans une bulle, après tout.

Il est toutefois impossible de confirmer si les 11 autres joueurs (qui ne sont pas encore arrivés dans le cadre de la Phase 2) sont (ou ne sont pas) des joueurs de la Flanelle.

Mais même s’ils le sont, ils seront testés avant d’utiliser les installations du CH. Ils ne pourront donc pas, en théorie, contaminer les autres joueurs de l’organisation.

Reste à voir ce que ça donnera quand tout le monde sera là. Plus de gens, ça égale tout de même de plus grands risques.

En rafale

Carey Price est en route vers Montréal. Il n’a pas quitté sa famille pour ne pas jouer et pour se placer en quarantaine juste parce que ça lui tente de perdre son temps. Hum…

– En parlant de Price, Arpon Basu a un bon point.

– Un pas de plus vers le retour des Jays au Canada. Ce sera chose faite sous peu, selon ce qui circule, même s’ils ouvriront leur saison à l’étranger.

– C’est clair qu’il y a des gars payants à ce point-là (neuvième rang). Il faut juste savoir les repêcher.

– Bonne question. J’ai bien aimé le travail du jeune joueur de l’Avalanche.

PLUS DE NOUVELLES