Au tour de Pierre-Luc Dubois d’affirmer que Josh Anderson est spécial (dans le bon sens)

Marc Bergevin, en parlant de Josh Anderson, a affirmé qu’il était un joueur qu’il adorait et qu’il avait quelque chose de spécial – en gros, c’est ça.

Est-ce que nous avons été étonnés d’entendre ça? Non. Pourquoi? Parce que quand un DG donne un contrat de sept ans à 5.5 M$ par année à un gars comme Anderson, il faut le trouver spécial (dans le bon sens du terme).

Mais de l’entendre de la part d’un ancien coéquipier, c’est une autre paire de manches. Après tout, le gars a passé de nombreuses journées en sa compagnie et il sait de quoi il a l’air dans un vestiaire.

Les propos ont été rapportés par Jean-François Chaumont, du Journal de Montréal. Il a aussi écrit sur Pierre-Luc Dubois en tant que tel et c’est une lecture qui en vaut la peine.

Du point de vue du gars de Columbus, aller chercher un centre comme Max Domi vaut de l’or. Domi viendra épauler le Québécois, ce qui se veut une profondeur nécessaire en Ohio.

Mais il n’en demeure pas moins que les Jackets ont donné un joueur apprécié dans le vestiaire en retour.

C’est un joueur rare. Ça ne court pas les rues des ailiers comme lui. Je dirais que tu peux compter sur les doigts d’une main les joueurs dans le moule de Josh Anderson : gros, rapide, intimidant, robuste, marqueur et bon en échec avant. – Pierre-Luc Dubois

Tout cela fait en sorte qu’il est clair que Josh Anderson sera apprécié à Montréal puisqu’il se donne sur la glace.

Et les joueurs du Canadien y trouveront aussi leur compte puisqu’il est un excellent coéquipier et un petit comique. Il arrive cependant à être sérieux au bon moment.

J’ai joué trois ans avec lui à Columbus. J’en garde de beaux souvenirs. – Pierre-Luc Dubois

Tout le monde le vante partout où ça vient sur le sujet. Ça doit être positif, non?

Je dis oui, moi.

En rafale

– Mon collègue Max Truman était de passage à la radio ce midi. Voici le résultat.

– Logique.

– En parlant des Blues.

– Très intéressant.

– À suivre.

PLUS DE NOUVELLES