Un millier d’employés du Groupe TVA viennent d’être mis à pied

Les mauvaises nouvelles économiques qui relient le sport, ses médias et la COVID-19 ne cessent de s’accumuler. On a vu RDS et TVA sports cesser toute diffusion en direct (exception faite de la nouvelle émission à distance JiC et Dave en direct, lancée hier).

Le 91,9 Sports s’est vu contraint de ne garder que deux émissions dans tout sa grille horaire : le Show du matin et le Club à Langdeau.

Malheureusement, les mauvaises nouvelles pour le domaine sportif médiatique n’étaient pas terminées. Québecor vient d’annoncer devoir mettre 10 % de tous ses employés à pied temporairement. On parle ici de 10 % des employés de Québecor, mais aussi de ceux (et celles) de ses filiales.

Il fallait s’y en attendre avec la chute de la moitié des cotes d’écoute de la station depuis la suspension des activités dans la LNH : une très grande partie des employés de TVA Sports font malheureusement partie de ces coupures. Mikaël Lalancette, qui fait une excellente couverture du hockey junior d’habitude, se retrouvait avec peu de matière à couvrir depuis deux semaines. Avec la disparition des émissions en direct et le désintérêt de gens envers le sport en général, il a confirmé faire partie des coupures.

Une source m’a confié qu’il y a BEAUCOUP plus de 10 % des employés de TVA Sports qui ont été mis à pied ce matin. En fait, cette source cherchait encore un employé qui ne l’avait pas été…

1000 employés de TVA Sports, du Groupe TVA, le MELS, de TVA Publications et d’Incendo ont appris ce matin qu’ils avaient été mis à pied temporairement.

À noter que les vedettes engagées de façon contractuelle (contrat annuel par exemple) continuent d’être payées à leur plein salaire. Quand on parle de vedettes, on peut penser à Renaud Lavoie, Dave Morissette, Jean-Charles Lajoie, Félix Séguin et Patrick Lalime je crois.

Est-ce que ceux-ci seront invités à réduire le montant qu’ils doivent toucher selon leur entente respective? Seront-ils invités à briser leur contrat? I don’t know.

Peut-être qu’ils suggéreront aussi par eux-mêmes de renoncer à une partie de leur salaire, par solidarité envers leurs confrères?

À noter que Québecor s’est engagé à compenser financièrment afin que leurs employés gagnant moins de 54 200 $ par année puissent toucher 95 % de leur salaire durant cette période de mise à pied alors que ceux qui gagnent plus que ça toucheront 80 % de leur salaire (jusqu’à un plafond salarial de 80 000 $). Tout ça pendant deux mois…

On m’a dit que cette décision était devenue inévitable afin de protéger le cash flow de l’entreprise, qui était déjà déficitaire avant la crise. Si la suspension du sport venait à durer plusieurs mois, il y a matière à se demander si la survie de TVA Sports ne sera pas tout simplement menacée. J’espère de tout coeur que non et je tiens à apporter mon soutien le plus sincère à tous ceux et celles touchés par les mesures de ce matin.

Pour l’instant, les réseaux sportifs anglophones montréalais ne semblent pas avoir procédé à des coupures de salaire. Mais j’ai bien peur que ça ne saura tarder. La crise va faire excessivement mal au secteur du divertissement et le sport est un divertissement, au final.

Pour l’instant, les réseaux sportifs télévisuels diffuseront surtout des reprises alors qu’au 91,9 Sports, on me dit songer à retourner vers de la musique.

En rafale

– Les propriétaires du baseball majeur avanceront 170 millions $ aux joueurs pour les mois d’avril et mai. S’il n’y a pas de saison ensuite, les joueurs conserveront tout de même cet argent.

– Il pourrait y avoir 14 équipes en séries cette année dans la MLB, si bien sûr séries il y a…

– Attention aux compagnies qui ne traitent pas bien leurs employés durant cette crise!

https://twitter.com/_marcuzzi/status/1243527901368258562

– Un autre sportif professionnel s’est montré généreux.

– Un méga-mercato attend-il le monde du foot?

PLUS DE NOUVELLES