Filip Mesar a des habiletés à la Kovalev, selon un recruteur du CH

La sélection de Filip Mesar en première ronde du dernier repêchage de la LNH est passée un brin dans l’inconnu. C’est normal, après tout. Les yeux étaient rivés vers le premier choix au total de l’encan détenu par le Canadien, alors que l’organisation a décidé de sélectionner le Slovaque Juraj Slafkovský.

Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il s’agit d’un mauvais espoir ou quoi que ce soit. Il a tout de même entendu son nom être appelé parmi les 32 premiers, ce qui se veut un bel accomplissement pour tous les jeunes joueurs. Et évidemment, le potentiel est là lorsqu’un tel scénario se produit.

Anthony Martineau a dressé un portrait de l’espoir, et la lecture de son texte se fait tout seul. Je met le lien juste ici pour ceux qui sont intéressés à aller y jeter un coup d’œil.

Mesar a impressionné la direction du Canadien avec sa vitesse d’exécution et son intelligence sur la patinoire. On parle de lui comme étant un gars polyvalent sur les 200 pieds de la glace, doté d’un flair offensif incroyable.

Ce sont également les habiletés du jeune attaquant droitier qui épatent la galerie. Anthony Martineau en a discuté avec l’un des recruteurs du CH, qui semble ébloui par Mesar :

Si tu as l’occasion de te déplacer aux matchs, porte attention à ce que fait Filip dans les séances d’échauffement (warm-up). Il réalise des choses incroyables! Il est constamment en train de faire des trucs pas possibles avec la rondelle. En fait, chaque séance devient carrément pour lui une pratique d’habiletés individuelles […] Tout le monde se prépare à un match différemment, mais si tu regardes les meilleurs joueurs de la LNH comme Sidney Crosby, il se sert de chaque « warm-up » pour tenter des choses magiques qu’il reproduit ensuite lors des matchs. Et c’est exactement le moment de pratiquer ce genre de manœuvres!

Il en a rajouté, en amenant le nom d’Alex Kovalev dans la discussion :

Filip n’est pas Alexei Kovalev, mais à l’époque, les gens payaient pour voir le no 27 à l’entraînement tellement il était spectaculaire. Mesar est dans cette catégorie. Il est un joueur spectaculaire qui ne lésine pas sur les efforts pour que ses feintes et gestes gracieux soient au plus haut niveau possible.

Les citations ont été recueillies de cet article de TVA Sports :

Ne partons pas en peur. Filip Mesar n’est pas un Alex Kovalev 2.0 et ne le deviendra probablement jamais. Il s’agissait simplement d’une comparaison entre les habiletés de ces derniers.

Néanmoins, il s’agit d’un beau portrait de l’espoir du Canadien. Pour être franc, je ne le connais pas beaucoup parce que je ne l’ai pas vu jouer souvent. Mais, ceci étant dit, j’ai hâte de voir ce qu’il a dans le ventre.

Je me répète, mais on parle après tout d’un choix de première ronde. Et les commentaires à son endroit sont tous positifs.

Attendons de voir ce qu’il est capable de faire avant de se lancer dans le jeu des prédictions.

PLUS DE NOUVELLES