Éric Bélanger et Mario Tremblay ont un message pour les joueurs

L’Association des joueurs et la LNH ne se sont pas parlées depuis plus d’une semaine. Donald Fehr et Gary Bettman ont ordonné à leurs clients respectifs (les joueurs et les équipes) de fermer leur bouche et de ne rien commenter/dire publiquement jusqu’à nouvel ordre. C’est toujours comme ça que ça se passe lorsqu’il est minuit moins une et que l’on tente de négocier.

Un gars comme Marc-Édouard Vlasic a probablement de la difficulté à se retenir depuis quelques jours, alors que des propos optimistes comme ceux d’Erik Karlsson ne sont pas toujours bien reçus par ton clan dans de telles négociations.

Morgan Rielly aussi doit avoir de la misère à se tourner la langue sept fois ces jours-ci

Hier, on a calculé qu’un gars comme Victor Mete, qui possède un contrat d’un an évalué à 735 000 $ pour la saison 2020-21, pourrait ne toucher que 115 000 $ nets au final.

Pourquoi? Parce qu’il devra peut-être placer 25 % de son salaire en escrow et qu’il devra en prêter un autre 26 % aux propriétaires. Ça, c’est si la plus récente offre/demande des propriétaires est acceptée.

Ai-je besoin de vous rappeler qu’au final, puisque la LNH et les joueurs se séparent toujours les revenus liés au hockey de façon équitable (50-50), toutes ces négos-là ne servent pas à grand chose. Le résultat final sera le même.

Éric Bélanger avait un message pour les joueurs.
(Crédit: RDS/capture d’écran)

Éric Bélanger, un ancien joueur de la LNH, a tenu à rappeler aux joueurs actuels que jouer pour 40 % de ton salaire (avant impôts), c’est mieux que ne pas jouer du tout et ainsi ne pas toucher un seul sou.

Que c’est aussi mieux que ce qu’ils toucheraient dans n’importe quel autre job! Surtout que ça risque de n’être que pour un an…

« Là là, les joueurs ont un choix à faire. Tu fais 0 ou tu fais 40% de ton salaire. Bin j’va te dire une affaire, j’irais tu moi jouer à 40% de mon salaire ! Parce que y’a pas une job où tu vas aller travailler […] Tu vas aller faire quoi demain matin là ? Faire 40% de 2M$, c’est quand même mieux que n’importe quoi et que n’importe quelle job que tu vas te trouver sur le marché du travail présentement. » – Éric Bélanger à l’émission On jase sur les rondes de RDS

Ces propos ont tout d’abord été repris sur le site ToutSurLeHockey.

Vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’emplois qui te permettent de toucher un salaire de 800 000 $ quand tu est dans la vingtaine! Qu’est-ce qui est mieux? 800 000 $ ou 0 $?

Rappelons qu’Éric Bélanger a perdu 100 % de son salaire en 2004-05, lorsque la saison a été annulée en raison d’un lock-out décrété par les propriétaires. Il signerait les papiers si c’était à refaire…

Mario Tremblay a aussi rapporté sensiblement les mêmes propos hier soir sur les ondes du 98,5 FM. Il rappelle qu’un joueur qui possède un contrat de 5 millions $ par saison ferait mieux de jouer pour 3 millions $ en 2020-21 que pour 0. De toute façon, il n’aura pas 5 millions $! Les propriétaires n’ont pas de revenus actuellement et ils ne toucheront qu’une partie de ceux-ci lorsqu’il y aura du hockey. Tout le monde doit mettre de l’eau dans son vin, avec la COVID-19.

« Admettons que moi, Mario Tremblay, je fais un salaire de 5 millions $ par année. Mais là, avec tout ce qui arrive cette année, je gagne 3 millions $ J’aime autant faire 3 millions $ que pas une cenne du tout. » – Mario Tremblay hier à l’émission de Mario Langlois

La pression est en train de se retourner contre les joueurs. De plus en plus de gens les trouvent trop gourmands et déconnectés de la réalité. En ces temps de crise, je crois qu’ils devront finir par comprendre que ce qui existait avant le mois de mars n’existe pas présentement.

Et ils devront tout simplement espérer que leur ancienne réalité reviendra dans quelques mois…

PLUS DE NOUVELLES