Dominique Ducharme mérite qu’on lui retire le titre d’intérim « dès maintenant »

Dominique Ducharme a connu une année 2021 assez haute en couleurs. Il a commencé la saison du CH en tant qu’entraîneur-adjoint, a été promu comme entraîneur-chef par intérim, n’a pas nécessairement eu les résultats escomptés en saison régulière, mais en a fait juste assez pour mener son équipe en séries.

Après avoir tiré de l’arrière 1-3 en première ronde, il a mené sa troupe à huit victoires en neuf matchs… avant de devoir s’isoler pour 14 jours en raison d’un test positif à la COVID-19. Il est ensuite revenu pour le match #3 de la finale de la Coupe Stanley.

Haute en couleurs, je vous dis.

Mais malgré tous les succès du CH en séries et le fait que l’équipe soit en grande finale pour la première fois depuis 1993, une chose n’a toujours pas changé : le « par intérim » qui suit le titre d’entraîneur-chef de Dominique Ducharme.

Et comme Félix Séguin et Patrick Lalime le soulignent avec justesse, il est grand temps qu’il disparaisse.

Je crois pouvoir affirmer sans me tromper que la décision concernant le futur de Dominique Ducharme est déjà prise et qu’elle implique que ce dernier sera de retour en tant qu’entraîneur-chef l’an prochain. Sinon, je me poserai de sérieuses questions quant aux attentes qui étaient placées en lui avant le début des séries.

Mais si cette décision est prise, pourquoi ne pas lui retirer le titre dès maintenant? Lundi soir, nous n’avons pas vu un homme qui a croulé sous la pression alors que son équipe tirait de l’arrière 0-3 dans la série. Nous avons plutôt vu un homme en plein contrôle de la situation, prêt à se retrousser les manches pour aller à la guerre avec ses joueurs.

Évidemment, ça se ferait de façon officieuse. Ce n’est pas le moment de négocier un contrat, j’en suis conscient, mais rien n’empêche l’organisation montréalaise de sortir publiquement et de déclarer que Ducharme sera de retour en poste l’an prochain. Ça motiverait à la fois l’entraîneur et les joueurs, et alors que le Canadien doit remporter trois matchs de suite pour soulever la Coupe Stanley, toute forme de motivation est bonne.

Je sais bien que ça ne se fera (probablement) pas ainsi et qu’il faudra attendre jusqu’à la saison morte, mais il me semble que ce serait mérité de le faire dès maintenant, non?

Depuis un certain temps, on note qu’il est parfois présenté comme étant « entraîneur-chef » et non « entraîneur-chef par intérim » par l’organisation. Tant qu’à être là, aussi bien le dire publiquement, non?

PLUS DE NOUVELLES