betgrw

Des équipes appellent Marc Bergevin au sujet de Phillip Danault

Phillip Danault était le premier centre du Canadien et ce, depuis deux ans. Peut-être par défaut, vous en conviendrez, mais il l’était quand même.

Cependant, il a perdu cette chaise-là durant le dernier tournoi estival… et il n’a pas aimé ça. Pourtant, il jouait encore près de 20 minutes par rencontre quand même dans un rôle (moins payant quand tu renégocies) qui semblait lui aller à merveille.

En lisant ces quelques lignes et en pensant au fait que Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi sont en train de prendre les deux places au centre du top six, impossible de ne pas se demander si le parcours de Phillip Danault à Montréal est terminé.

Par contre, dire adieu à Phillip Danault ferait reculer le Canadien. Difficile de trouver un meilleur troisième centre

Mais en même temps, Danault ne semble pas vouloir jouer au centre pour une équipe comme le Canadien. #PasContender

Danault n’est pas le seul à avoir critiqué la structure, le style de jeu ou la profondeur du Canadien récemment. Est-ce que les gars croient vraiment en ce groupe (malgré leurs petits succès cet été)?

Revenons à Danault. Est-ce que Marc Bergevin doit convaincre ce dernier d’accepter son nouveau rôle réduit ou doit-il plutôt faire des plans avec Danault dans le top six à court et moyen terme, au détriment de Suzuki ou Kotkaniemi?

Votre réponse vaut la mienne.

Non, Danault n’a jamais marqué plus de 13 buts dans une même saison… mais ses statistiques avancées prouvent qu’il est efficace à forces égales (face aux meilleurs éléments adverses de surcroît).

C’est probablement pour ça que des équipes ont déjà commencé à appeler Marc Bergevin pour connaître la disponibilité de Danault. Ce n’est pas moi qui le dis, ça vient de la bouche (ou plutôt du clavier) d’Elliotte Friedman.

https://twitter.com/FriedgeHNIC/status/1300219828834369543

«Les commentaires de Phillip Danault suivant l’élimination du Canadien n’ont pas passé inaperçus […] Les Canadiens se font demander (par d’autres équipes) quels sont leurs plans avec lui. Il est un bon joueur.» – Elliotte Friedman

Est-ce que Marc Bergevin doit évaluer de façon sérieuse l’option d’échanger Phillip Danault, l’un des préférés de son entraîneur-chef (qui reviendra la saison prochaine, rappelons-le)?

Si oui, que peut-il envisager obtenir en retour de Danault? Ce dernier vient de compléter des saisons de 53 et 47 points, en plus d’en ajouter 3 autres en 10 rencontres éliminatoires.

Le problème avec Danault, c’est qu’il disputera la dernière année de son contrat le menant à l’autonomie complète. Son cap hit est actuellement de 3,083 millions $… mais on sent que Danault aimerait doubler son salaire (ou presque). Avec l’émergence de Suzuki et Kotkaniemi… et le plafond salarial qui ne grimpera pas en raison de la pandémie, pas certain que Marc Bergevin soit sur la même longueur d’ondes que Danault.

Chose certaine, il y aura au moins une équipe qui sera prête à offrir 5 ou 6 millions $ à Danault via le marché des joueurs autonomes, d’où l’importance de bien évaluer l’option de l’échanger au prochain deadline si le CH sent qu’il perdra ses services pour rien quelques mois plus tard ou qu’il n’est pas intéressé à le payer quelques millions de plus.

Même chose avec Tatar, Armia, Gallagher et Petry, soit dit en passant.

Marc Bergevin aura de grosses décisions à prendre. À lui de bien jouer ses cartes sans trop affaiblir son groupe de joueurs et sans y semer la discorde.

Et on n’a même pas parlé du dossier Max Domi ce matin…

PLUS DE NOUVELLES