Dans la mire du CH : Ty Dellandrea, un élève modèle

Jusqu’au repêchage, DansLesCoulisses vous proposera un portrait des espoirs qui pourraient intéresser le Canadien en deuxième, troisième et quatrième ronde, au cours desquelles l’équipe possède huit sélections.

Mis à part le top 15 qui semble plutôt être dessiné d’avance, les 25 espoirs suivants peuvent presque tous partir dans l’ordre ou dans le désordre. Plusieurs d’entre eux se ressemblent et les 22 et 23 juin prochain, ce sera la subjectivité des recruteurs qui tranchera parmi les jeunes hommes présents à Dallas. Dellandrea fait d’ailleurs partie de ce groupe de prospects pouvant être appelé sur la scène autant en milieu de première ronde, qu’en fin de deuxième, ou entre les deux moments.

Évoluant pour les malheureux Firebirds de Flint dans la ligue junior de l’Ontario, l’attaquant qui n’est toujours pas majeur au pays n’a pas obtenu le soutien collectif espéré lors de son année de repêchage. Malgré cette constatation, le Canadien de 6 pieds et 190 livres aura su tirer son épingle du jeu avec une récolte tout de même très intéressante de 59 points en 67 parties. Plutôt difficile de mener son club à seulement 17 ans, mais cela en dit long sur les qualités du jeune homme.

Qu’est-ce qui le rend unique?

Sans être nécessairement élite dans un aspect précis de son jeu, Dellandrea fait tout bien sur la patinoire. Offensivement, il est très imprévisible pour les défensives adverses alors qu’il peut autant marquer d’un tir précis du haut des cercles qu’attirer les opposants sur lui pour créer de l’espace pour ses coéquipiers et leur refiler le disque au moment opportun pour qu’ils puissent terminer le travail. Il se déplace très bien sur la glace et ne néglige surtout pas son jeu défensif. Plusieurs aiment le comparer à Logan Couture.

À première vue, il n’a pas nécessairement de faille majeure dans son jeu. Sans être un gaillard, il peut s’impliquer physiquement lorsque le jeu en vaut la chandelle. Statistiquement, s’il avait pu compter sur des coéquipiers d’une plus grande qualité, il aurait davantage produit. Son équipe a terminé à l’avant-dernier rang du classement de l’OHL ainsi qu’en dernière position pour les buts marqués. En avril, au U18, où il a enfin pu jouer avec des joueurs de son calibre, il a terminé le tournoi avec 5 points en autant de matchs. Ce fut une belle vitrine pour lui.

Pourquoi sera-t-il repêché aussi loin?

Dellandrea n’a pas quelque chose de particulier qui fait écarquiller les yeux des recruteurs comme c’est le cas des joueurs du top 10. De plus, tel que mentionné ci-haut, il a joué les deux dernières campagnes avec une équipe qui en a arraché solide. De plus, Flint n’est clairement pas un marché de hockey qui fait réagir la planète de hockey junior. De cette manière, l’attaquant canadien n’a pu bénéficier d’une couverture adéquate lors de son année de repêchage. Malgré tout ça, il pourrait entendre son nom en première ronde, si une équipe a pu envoyer quelques recruteurs voir le jeune avant polyvalent. Si Flint peut s’améliorer l’an prochain ou si Dellandrea se fait échanger à une équipe qui aspire aux grands honneurs, nous aurons l’occasion de voir davantage toute l’étendue de son talent. Les 80-90 points seront à sa portée.

Pourquoi le Canadien devrait-il le repêcher?

Aucune équipe de la LNH n’a trop de bons attaquants polyvalents dans son système. Ryan Poehling semble en être un pour l’organisation de Montréal, mais rien ne leur empêche d’en ajouter un autre. Aucun prospect n’est assuré de devenir ce qu’on entend de lui et le CH mettrait encore plus de chance de leur bord d’obtenir un bon centre dans les prochaines années, position à laquelle le talent brut se fait rare depuis trop longtemps à Montréal. De plus, Dellandrea est un centre, comme précisé à la phrase suivante. Malgré cette faiblesse plus qu’omniprésente, le CH n’a pas tant de bons centres dans son prospect pool et ce dernier serait un ajout d’envergure. Par contre, il serait relativement surprenant qu’il soit encore disponible pour la 35e sélection qui appartient au Tricolore, mais croisons-nous les doigts!

PLUS DE NOUVELLES