Daniel Carr semble conscient de certaines choses…

Lors de son premier séjour avec le Canadien, en 2015-2016, La Petite Voiture (Daniel Carr) a épaté la galerie avec sa hargne et sa ténacité dans la zone payante. La campagne passée, il n’a jamais été en mesure de reprendre un rythme régulier et constant, qu’il a dû se contenter de retourner à l’école (chez les IceCaps).

Carr n’est plus exempt de ballottage, donc il devra connaître tout un camp s’il souhaite demeurer au sein de l’organisation du Canadien de Montréal. Carter LaCorte a d’ailleurs dialogué à ce sujet avec Carr et le principal intéressé semble un brin dérangé par les acquisitions estivales réalisées par Marc Bergevin. C’est du moins ce que je lis entre les lignes…

Le gaucher de 25 ans se contente d’invoquer qu’il ne peut pas faire plus que « tout donner » lors du camp d’entraînement en septembre. Il ne peut pas contrôler les décisions prises par l’organisation, mais il demeure en mesure d’augmenter ses chances de « contrôle » s’il débarque sur la surface du Complexe sportif Bell plus déterminé que jamais.

Au sujet des additions récentes du Canadien, il ne s’est pas embarqué dans un dialogue à ce sujet. Il s’est simplement contenté de souligner « je dois simplement jouer! »

Une congestion est évidente à l’entrée du bottom-6 puisque plusieurs joueurs se bousculeront afin de se tailler une place au sein de celui-ci. Carr n’a peut-être plus les qualités requises pour parvenir à se démarquer. La vitesse semble de plus en plus de mise chez le Canadien et le petit roux n’est clairement pas un marchand de vitesse.

Bonne chance, Daniel!

PLUS DE NOUVELLES