Connaissez-vous l’origine du caractère de Claude Giroux? | L’annonce du retour des Nordiques dès la semaine prochaine?

Je sais que le duel opposant les Flyers de Philadelphie aux Capitals de Washington est rendu pas mal loin dans votre mémoire vive, mais ceux qui l’ont visionné se sont surement dit la même chose que moi à l’intérieur : « Si les Caps affrontent les Flyers dès l’entrée du tournoi printanier, ils sortiront de cette série très amochée… et même, ils pourraient ne pas sortir de cette série! »

Si les séries s’entamaient ce soir, les deux formations batailleraient dans un 4 dans 7 très émotif lors de cette première ronde :

J’ai parlé du caractère des Flyers au préalable et je souhaite renforcer mon point aujourd’hui. Claude Giroux est pour moi l’un des meilleurs capitaines et l’un des plus grands guerriers du circuit. Giroux a toujours souligné que ce niveau de compétition élevé était grâce à Benoît Groulx.

À l’époque des Olympiques de Hull, lors du printemps de 2008, Giroux était blessé au poignet et ne voulait pas entamer les séries. Toutefois, Groulx l’a amené dans son bureau en lui présentant des noms de grands gagnants qui avaient passé par les Olympiques, dont Max Talbot, afin de lui faire comprendre que ceux-ci avaient joué avec certaines blessures. La réponse de Giroux : « Ok, je vais jouer, coach! »

Si vous ne connaissez pas la suite des choses, il a sorti l’une des équipes favorites de cette époque, les Huskies de Rouyn-Noranda, à lui seul (avec un peu d’aide de Paul Byron). Lors de cette valse de 2008, il a cumulé un total de 51 points… en 19 matchs.

Au final, les joueurs de cette époque ont fini par soulever la dernière Coupe du Président que cette organisation a raflée. Tout ça pour vous démontrer l’origine du caractère actuel démontré par Claude Giroux.

Pour que Claude Giroux soit hors de l’alignement, ça en prend ÉNORMÉMENT. Actuellement, il joue fort probablement avec un cerveau qui a frappé son crâne aller-retour (commotion). Toutefois, il joue avec sa vie en jouant « commotionné »… S’il n’était pas en pleine lutte pour les séries, je suis persuadé qu’il prendrait du repos afin de soigner ça. Maudit que la Ligue nationale fait pitié dans ce dossier. Bref…

Tout ça pour dire que Giroux a été le meilleur joueur sur la surface glacée hier, malgré une possible commotion, et que si les Caps affrontent les Flyers en première ronde, ils devront se préparer à souffrir, à compétitionner et à respecter le plan de match déposé par Barry Trotz. Y’en aura pas de facile (dixit Claude Ruel).

Alex Ovechkin devra avoir plus que juste la rondelle à l’œil :

Ailleurs chez le Canadien
– Avouez que cette image vous fait saliver :

Personnellement, Carey Price doit renouer avec l’action un ou deux matchs afin de se prouver à lui-même que son mental et son genou sont « solides ».

– Et ses coéquipiers ont pris soin de lui :

– Alex Galchenyuk a encore du chemin à faire afin de devenir un vrai centre d’impact :

– Le Canadien devra se méfier de Steven Stamkos et Nikita Kucherov s’ils souhaitent éviter le pire :

En rafale
– Des sources très crédibles du CHOI 98.1 Radio X avancent que les Nordiques de Québec devraient renaître à partir de la semaine prochaine. Selon ce que la station rapporte, une annonce serait faite dès la semaine prochaine. Est-ce vrai? Improbable! Je doute fortement que ce soit la semaine prochaine puisque la saison régulière ne sera pas terminée! Tout ce que je peux mentionner, c’est que je crois réellement au retour des Bleus, mais quand? #FinDeSaison #MoisDeMai? [LNN]

– James Evan est un jeune fan de hockey et en observant un match des Rampages de San Antonio, il a reçu une rondelle sur la tête et il souhaitait retourner au match après avoir passé par l’hôpital. [25S]

– Selon Marco Scandella, le Wild du Minnesota est une formation dessinée pour les séries éliminatoires. Pourrait-elle être l’équipe Cendrillon du côté de l’Ouest? [RDS]

– Il me semble que cet article de La Presse concernant le réveil de Sidney Crosby est réchauffé un tantinet, non? [LP]

– Mark Stone, qui a probablement subi une commotion cérébrale, ratera au moins les deux prochains matchs des siens. [RDS]

– Je pense que vous allez être en accord avec moi, Brent Burns mérite un poste au sein de team Canada :

– À Vancouver, ça ne va pas mieux qu’à Montréal :

– Steve Bernier souffle ses 31 chandelles aujourd’hui… Michael Ryder, ses 36 :

Et le Rocket Russe souffle aussi quelques chandelles :

PLUS DE NOUVELLES