20 000$ en prix à gagner!
Inscris-toi gratuitement à notre superpool.
Inscris-toi gratuitement à notre superpool.
20 000$ en prix à gagner!

Coin des rumeurs : John Gibson ne voudrait plus jouer un autre match avec les Ducks

Il n’y a pas si longtemps, John Gibson était considéré parmi l’élite des gardiens de but de la LNH. Le gardien des Ducks, qui a connu un excellent début de carrière, vient toutefois de connaître quelques saisons difficiles, dont une campagne 2022-23 épouvantable.

Je veux bien croire qu’il était dans une équipe des plus horribles, mais une moyenne de buts accordés de 3,99 et un pourcentage d’arrêts de 0,899, c’est mauvais. Très mauvais, même.

Or, voilà qu’on apprend que Gibson semble vraiment en avoir assez des Ducks. Selon Frank Seravalli, le gardien a demandé une transaction et il a même noté qu’il « ne jouera pas un autre match » avec l’équipe.

Rien de moins.

À un salaire annuel de 6,4 M$ pour les quatre prochaines saisons, je me demande si une équipe sera prête à l’acquérir, surtout quand on considère ses récents insuccès. Et si le bruit qui court quant au fait que Jeremy Swayman veut être échangé pour des raisons familiales est véridique (ce dont je doute), les équipes seront bien plus intéressés aux services du gardien des Bruins que par ceux du gardien des Ducks.

Dossier à suivre, donc, mais Gibson semble en avoir assez des Ducks. Ne reste qu’à voir si une équipe osera aller le chercher.

MISE À JOUR : L’agent de Gibson, Kurt Overheadt, a démenti les propos de Seravalli, l’accusant de propager une fausse rumeur. Ceci dit, dans le passé, il avait également accusé Seravalli de faire la même chose avant que les propos de l’informateur ne s’avèrent véridiques.

Qui dit vrai, donc? Ce sera à suivre.

Alex DeBrincat : l’aspect salarial repousserait des équipes

La situation entourant Alex DeBrincat depuis quelques semaines est assez fascinante. L’attaquant des Sénateurs ne veut pas signer un contrat à long terme avec la formation ottavienne, et comme il sera joueur autonome sans restriction dans un an, l’équipe aimerait l’échanger le plus vite possible.

Or, les négociations ne semblent pas vraiment progresser, et selon Darren Dreger, une partie du problème pourrait être de nature salariale : les équipes sentent qu’il veut un contrat à la Timo Meier (8,8 M$ par année pendant huit ans), mais elles pensent qu’il est peut-être plus du calibre de Jesper Bratt (7,875 M$ par année pour huit ans).

Il y a donc un écart marqué entre ce que les équipes seraient prêtes à lui offrir et ce que le petit franc-tireur aimerait obtenir.

On continue de suivre le dossier, mais de plus en plus, je me demande s’il n’existe pas un scénario dans lequel DeBrincat débute la prochaine saison à Ottawa. Tout peut changer en un coup de fil, ceci dit.

Patrick Kane pourrait signer après le début de la saison

L’an dernier, Patrick Kane a enfin quitté les Blackhawks, lui qui est passé aux mains des Rangers à la date limite des transactions. Or, il a connu une fin de saison difficile, et au final, il a dû passer sous le bistouri.

Actuellement, donc, il n’est pas en santé, et il pourrait rater le début de la prochaine saison.

Or, selon ce qu’entend Elliotte Friedman, il est probable que Kane attende d’être en santé avant de signer avec une équipe. Ça veut donc dire que le tout pourrait devoir attendre encore plusieurs semaines.

Je pense qu’il voudra avoir une entente avant l’ouverture des camps d’entraînement (si ce n’est que pour s’assurer de toucher un bon salaire), mais le scénario évoqué par Friedman est lui aussi logique.

J’ai bien hâte de voir où (et quand) Kane signera, personnellement.

On peut s’attendre à une autre transaction des Bruins (mais pas des Rangers)

Avec le plafond salarial qui est sensiblement gelé depuis quelques années dans la LNH, bien des équipes peinent à garder la tête hors de l’eau. Du lot, il y a les Bruins et les Rangers, qui travaillent fort pour garder leur noyau aussi intact que possible.

Ils ont encore de l’argent actuellement, mais tant les Rangers (Alexis Lafrenière et K’Andre Miller) que les Bruins (Jeremy Swayman et Trent Frederic) ont des joueurs autonomes avec restriction à signer. Et dans le cas des Bruins, il y a toujours la possibilité que Patrice Bergeron et David Krejci reviennent.

Pour les Rangers, donc, on peut s’attendre à ce que le club soit tranquille dans les prochaines semaines. Or, dans le cas des Bruins, Ray Ferraro a l’impression qu’il pourrait fort bien y avoir une transaction considérant l’état de la ligne de centre du club.

Actuellement, elle est formée de Pavel Zacha, Trent Frederic (qui doit signer un contrat) et Charlie Coyle. Ce n’est pas idéal.

Est-ce que le club attend d’avoir des nouvelles de Bergeron et de Krejci avant de considérer une transaction? Possible.

Ce sera à surveiller, donc.

PLUS DE NOUVELLES