Claude Julien utilise Shea Weber à profusion, et ce n’est pas une bonne chose

Mine de rien, on n’entend pas beaucoup parler du travail de Shea Weber ces derniers temps. Avec la récente séquence de succès du Canadien, Claude Julien a littéralement décidé d’y aller all-in, quitte à faire payer les Brandon Davidson, Joe Morrow ou Victor Mete de ce monde. Si vous avez bien remarqué, le pilote du Canadien fait principalement jouer son Top 4 en défense, et son Top 9 en attaque, afin de mettre toutes les chances de gagner de son bord.

Avec une moyenne d’utilisation de 26:19, Shea Weber est utilisé à profusion par Claude Julien. Le seul souci, c’est que si par bonheur (ou malheur, à vous de voir) le Canadien réussit à se qualifier pour les séries, le #6 sera complètement rincé. Il ne faut pas oublier qu’il devient de plus en vieux. Le fait qu’il n’ait pas de partenaire régulier n’aide pas sa cause non plus. Si Marc Bergevin avait réussi à dénicher un défenseur pour jouer avec Weber, il n’y aurait pas ce problème, mais bon…

Néanmoins, Weber livre VRAIMENT bien la marchandise. Il n’a jamais aussi bien porté son surnom de « Man Mountain », depuis qu’il est avec le CH. Alors bien sûr, ce n’est pas le défenseur que tu remarques le plus sur la patinoire tout simplement parce qu’il n’est pas le genre de joueur à être flashy. Weber est avant tout très efficace. Ses petites 4 minutes de pénalités, ainsi que ses 11 points en 16 matchs depuis le début de la campagne le démontrent.

Le « Man Mountain » porte très bien son surnom, surtout en ce moment !

Néanmoins, je comprends Claude Julien. Il n’a tout simplement pas le choix de l’utiliser autant. Pourquoi ? Demandez à Jeff Petry.

Qu’est-ce qui se passe avec Jeff Petry ? Il est méconnaissable. En fait, il est mauvais. On parle beaucoup de salaire à Montréal, et pour le coup, il ne mérite pas son 5,5M$ par année. Bref, on s’est un peu égaré du sujet principal de ce texte.

Le bazar qu’est la défense n’aidera ni Julien, ni la forme physique de Shea Weber. Il a beau être plus rapide qu’un cheval, mais il reste humain…

PLUS DE NOUVELLES