Une claque qui commande réaction | 3 point requis

Une semaine décisive, importante, capitale pour la qualification en séries et une possible poursuite du titre de la MLS Cup. C’est ce sur quoi s’entendaient tous les analystes à l’aube des visites du Fire de Chicago et de D.C. United samedi dernier. 6 points ou une déception.

En fait, à lire toutes les réactions suivant la cuisante défaite de l’Impact face au Fire samedi dernier, déception me semble tout à coup bien faible.

Cette défaite à déjà été couverte en long et en large, et nombreux sont ceux qui veulent déjà l’oublier et regarder en avant, notamment Mauro Biello et son équipe, mais il ne faut tout de même pas la reléguer trop vite aux oubliettes.

En fait, il faut s’assurer de la voir pour ce qu’elle est; une claque. Une vraie bonne claque qui fait ciller les oreilles pendant quelques jours jusqu’à vous faire regretter de vous être levé ce matin-là.

Et je ne parle pas ici de dire aux médias « qu’il faut réagir », « que l’équipe se doit de rebondir ». Il s’agit de retrouver la fierté, la profonde envie de gagner qui est nécessaire à tout équipe, professionnelle ou pas, qui veut remporter un match. Que l’adversaire soit « facile » ou non…

Perdre à domicile en MLS est déjà pratiquement innacceptable, mais perdre contre la dernière équipe de la ligue qui n’a pas gagné à l’extérieur en 36 matchs (36!!!), c’est à un tout autre niveau. Toute qu’une claque, comme je disais.

Lundi matin, Mauro Biello a attendu plus d’une trentaine de minutes seul sur le terrain avant que son équipe ne le rejoigne pour débuter l’entraînement. Patrice Bernier, Hassoun Camara et Didier Drogba ont semble-t’il initié une rencontre entre joueurs afin de laver leur linge sale en famille, se regarder dans le blanc des yeux et se dire les 4 vérités.

L’idée est bonne, nécessaire et peut s’avérer très utile. Espérons que plusieurs se sont fait entendre, que le ton a monté et que les joueurs ont compris le message. Dans une équipe professionnelle, si certains ne sont pas capable de se motiver simplement en représentant leur maillot, leur ville ou pour les 20 000 personnes qui paient pour les voir jouer, tu te DOIS d’être capable de te motiver pour tes coéquipiers, pour les 10 autres joueurs à côté de toi qui se donnent à 100% et qui veulent gagner. On ne voit plus ça chez l’Impact depuis 3 ou 4 matchs, et c’est probablement ce qui inquiète le plus.

La réaction ne peut maintenant plus attendre. C’est ce soir ou jamais. Il faut une victoire certes, mais pas n’importe laquelle. Une victoire convaincante, sans équivoque, définitive.

IMFC x DCU
C’est donc une autre équipe en difficulté, le D.C. United, qui est à Montréal ce soir pour y affronter l’Impact.

L’équipe de la capitale américaine est loin de connaître sa meilleure saison, mais elle peut toujours croire aux séries d’après saison, étant actuellement à égalité au 6ème rang avec Orlando.

Pour conserver leur place, les hommes en noir devront récolter des points à l’extérieur d’ici la fin de la saison, et la récente méforme du Bleu Blanc Noir devrait servir à les motiver à se présenter au Stade Saputo le couteau entre les dents. Y’en aura pas de facile.

L’Impact pourra tenter de profiter d’une certaine fatigue du côté de D.C., eux qui ont fait match nul à la maison face aux Red Bulls dimanche dernier dans un match compliqué sous une pluie diluvienne.

Les hommes de Mauro Biello doivent s’assurer de mettre une pression énorme sur les visiteurs dès le début du match, afin d’abord de rassurer la foule et de la mettre dans le match mais aussi de jouer dans la tête de D.C. et de leur enlever trop d’espoir.

Je me répète, mais une nulle est inacceptable ce soir. 3 points ou rien.

En général, j’aime bien voir Mauro Biello faire diverses expériences avec son onze partant afin de trouver LA solution qui exploite les qualités de chacun. Mais après deux dures défaites de 1-3 et 0-3, j’espère profondément que le 4-3-1-2 sera oublier pour le moment. Faire jouer des joueurs hors-position, d’autant plus lorsqu’il s’agit de Calum Mallace (ou Mancosu sur l’aile…) n’est clairement pas utile à l’équipe.

En l’absence de Bernier, il faut revenir à un milieu à deux avec des ailiers qui permettront aux défenseurs latéraux de souffler un peu. Dominic Oduro, Johan Venegas et Lucas Ontivero sont sur la touche depuis trop longtemps et leur purgatoire doit cesser. Je m’attends à en voir au moins 2 des 3 sur le terrain ce soir.

Ce peut être curieux de vouloir un milieu défensif moins garni après deux matchs où l’équipe concède trois buts, mais la solution est plutôt dans l’assignation. Donadel et Bernardello placés devant la défense savent que l’un des deux se doit de demeurer près des centraux pour couvrir et pour assurer la relance. Lorsqu’on y ajoute Mallace, les trois sont perdus et plus personne ne joue réellement en 6.

Mais la vraie solution passe par la défense, et d’abord et avant tout par Laurent Ciman. Je ne sais pas trop ce qui lui arrive mais il n’est plus l’ombre de lui-même depuis son retour de l’Euro. Le premier but accordé contre Chicago représente bien ce qui cloche avec le Général, trop souvent on voit l’Impact concéder un but alors que Ciman est en retard sur le jeu et doit se lancer par terre. Ce n’est pas normal. Et que dire de l’échappée d’Alvarez à la 80ème minute où Ciman rate une pression surprise et laisse le champ complètement libre au joueur du Fire. C’est inquiétant, très inquiétant. Il doit se ressaisir ce soir.

Mon XI partant
Bush
Oyongo, Ciman, Cabrera, Camara
Donadel, Bernardello
Ontivero, Piatti, Oduro
Drogba

DANS L’ABRI
Les partisans montréalais se sont fait une petite frousse mardi avec des rumeurs liant Drogba à Aston Villa, mais le principal intéressé a rectifié le tout!

https://twitter.com/didierdrogba/status/767772532908916736

– Pendant que l’Impact s’effondre, le FC Montréal revit avec une troisième victoire de suite.

https://twitter.com/fcmontrealusl/status/767797065548169221

– C’est malheureux, mais il faut oublier Andres Romero cette saison…

– Les foules cette saison en MLS. L’impact à la fin du premier tiers, et la meilleure équipe de la ligue au dernier rang…

– Bastian Schweinsteger, chassé de ManU par Mourinho, pourrait être le prochain Pirlo à venir en MLS…

 

–  Mais l’équipe anglaise se porte plutôt bien avec Pogba et Zlatan…

https://twitter.com/ThePLZone/status/768424275262967808

Avez-vous perdu foi en l’Impact ou y croyez-vous toujours?

N’hésitez pas à commenter ou partager sur Twitter ou Facebook,

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES